Infos pratiques

Difficulté : Difficile
Départ : Parking de l’Arpettaz. Voir sur Google Maps
Distance et temps : 9,1 km – 3h20
Dénivelé : 1187 m positif
Carte IGN :La Clusaz Grand-Bornand 3430 ET

La Rando

Pour commencer notre rando, nous suivons la route goudronnée qui part au bout du parking. Celle-ci se transforme assez vite en chemin carrossable. Après environ 350 mètres, nous arrivons au lieu-dit « La Lanchette » (1460m). Ici, un panneau nous indique la direction de la « Combe du Grand Cré » et du « Trou de la Mouche ». Il est bien noté qu’il s’agit d’un itinéraire de montagne non balisé à partir de ce point. 3h20 sont annoncées jusqu’au « Trou de la Mouche ».

Nous quittons donc le chemin carrossable et tournons à droite sur le sentier qui commence par avancer à plat avant de se mettre rapidement à monter à travers les pâturages.

Vue après avoir commencé à monter. Sur la droite, nous distinguons le parking et le chemin carrossable sur lequel nous marchions peu avant.

Bien que non balisé, le chemin est facile à suivre car il semble beaucoup emprunté. De temps en temps, nous remarquons quelques cairns. Mais, ceux-ci ne sont pas vraiment en bon état. La suite de la montée alterne entre simple chemin à travers les pâturages et pierriers provenant des falaises bordant la combe.

Les pâturages …
… et les traversées de pierriers.

Après environ 3 km de marche, nous arrivons au fond de la combe, au lieu-dit « Grand Cré ». En étant attentifs, nous distinguons quelques ruines d’anciennes bâtisses. En haut, sur notre gauche, nous apercevons le « Trou de la Mouche ».

Bien que le paysage soit plus minéral, le dernier bout de montée qui va nous conduire au « Trou de la Mouche » commence d’abord par un sentier entouré d’herbe. Il devient très vite plus exigeant et nous fait monter à travers des rochers.

Quelques marques rouges mais bien vieillies sont perceptibles sur les pierres. Plusieurs chemins semblent nous permettre de monter et nous nous débrouillons pour trouver le passage qui est le plus adéquat selon nous. Ce n’est qu’une fois au « Trou de la Mouche » que nous constatons que nous sommes montés trop sur la droite. Le sentier indiqué par les marques rouges montait, lui, plus sur la gauche. Nous atteignons le « Trou de la Mouche » après 3,7 km et 1h50 de marche.

De là, nous prenons le temps d’admirer la vue, de faire une pause pique-nique et plusieurs photos 🙂

Afin de réaliser une boucle, nous choisissons de descendre par la « Combe de Paccaly ». Nous passons donc à travers le « Trou de la Mouche » et entamons notre descente. Les 250 premiers mètres sont assez exigeants. Il faut faire attention en posant les pieds car nous descendons un sentier très raide sur des rochers.

Puis, pendant les 350 mètres suivants, nous longeons, plutôt à plat, une crête qui nous offre une vue dégagée sur le Mont-Blanc et la chaine des Alpes.

Vue sur le Mont-Blanc depuis la crête

Cela fait donc environ 4,3 km que nous randonnons lorsque nous recommençons à descendre. Nous sommes, à présent, dans la « Combe de Paccaly ». Le paysage est bien plus minéral que dans la « Combe du Grand Cré » et requiert davantage d’attention. Le sentier sur lequel nous avançons traverse à plusieurs reprises des grands pierriers et peut donc s’avérer glissant.  

Depuis les pierriers, nous voyons encore le « Trou de la Mouche ». Ce jour-là, nous avons même la chance de voir le soleil briller à travers celui-ci.

Une fois le dernier pierrier traversé, nous arrivons à nouveau dans des pâturages. Après environ 2 km de descente dans la combe, le chemin devient un peu moins raide et plus agréable pour les jambes.

Après environ 6,8 km de marche depuis le début de notre rando, nous arrivons  au lieu-dit « Paccaly d’en Haut » (1670m). Ici, nous tournons à gauche en direction du « Chalet de Paccaly » et de « L’Arpettaz ». Le parking est annoncé à 40 minutes. Nous descendons sur un sentier agréable à la hauteur des sapins.

Environ 1 km plus loin, nous atteignons le « Chalet de Paccaly » (1490m). Là, nous tournons à gauche pour aller en direction de « L’Arpettaz ». Un dernier coup d’œil sur les panneaux nous permet de constater qu’ici aussi le randonneur est averti que l’itinéraire qui passe par la « Combe de Paccaly » pour se rendre au « Trou de la Mouche » est non balisé.

La fin de notre randonnée s’effectue sur un chemin carrossable qui nous conduit, en pente douce, environ 900 mètres plus loin, au lieu-dit « La Lanchette » (1460m). C’est ici que nous avons bifurqué plus tôt pour commencer notre ascension jusqu’au « Trou de la Mouche ». Nous n’avons plus qu’à suivre le chemin blanc et la route afin de rejoindre le parking.

Variantes possibles

Il n’existe pas vraiment de variante à cet itinéraire. Il est toutefois possible d’atteindre le « Trou de la Mouche » par l’une des deux combes et de revenir en arrière sans réaliser de boucle. Cela rassurera peut-être certaines personnes de redescendre par le chemin emprunté en montée. Néanmoins, atteindre le « Trou de la Mouche », quel que soit l’itinéraire choisi, requiert un pied sûr. 

Et si c’était à refaire…

Et bien, nous ne changerions pas grand-chose… Première sortie de nos vacances dans les Aravis, cette rando nous a permis de nous en mettre plein la vue et plein les jambes pour bien commencer. Histoire de trouver quelque chose à dire, peut-être qu’une température un peu plus élevée au départ aurait été agréable (nous avons réalisé cette rando fin octobre et il faisait vraiment très froid en bas de la « Combe du Grand Cré »). Heureusement, la montée est assez vite soutenue et nous nous sommes vite réchauffés. Le point positif est que nous n’avons croisé quasiment personne et que nous avons eu l’impression d’être seuls au monde 🙂 Une bonne période, donc, pour réaliser cette boucle car nous savons que la région est très prisée durant la saison d’été.

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Recevez gratuitement notre ebook Les 10 Commandements du Randonneur

Vous trouverez 10 conseils pour la pratique de la randonnée que nous trouvons essentiels.

 

4 Commentaires

  1. Je vois que vous êtes allés faire un tour du côté des Alpes françaises ! Je ne suis encore jamais parti randonner dans les Aravis, vous avez pu en faire quelques-unes là-bas ? Ça vaut le coup ? Jolie rando et jolie photo lorsque le soleil passe à travers le Trou en tout cas.

    • Merci pour ton commentaire. Oui, nous avons pu en faire quelques-unes. Nous sommes en train de finaliser leur écriture. C’est super joli, mais il ne faut pas avoir peur du vide et avoir le pied sûr pour certains passages. Dans la région, il y a aussi le Pic du Jallouvre que nous avons déjà publié.

  2. Bravo pour cette jolie randonnée fait dans des magnifiques conditions sur l’automne. Très belles photos, et de paysages spectaculaires. Continuez comme ça et profitez à fond de nos belles montagnes dès que la neige de ce début d’année sera partie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.