Tour de la vallée du Salto

1
Giro della Valle del Salto

Infos pratiques

Difficulté : Moyen
Départ : Maggia (différents parkings existent dans le village). Voir sur Google Maps
Distance et temps : 8,6 km – 2h30
Dénivelé : 730 m positif

La rando

La randonnée débute au giratoire de la route nationale qui se trouve à la hauteur de la Migros. Là, de nombreux panneaux de randonnée pédestre nous attendent. Nous suivons l’itinéraire n°611 créé par Suisse Mobile. Ainsi, tout au long de cette boucle, il sera facile de se repérer en suivant les indications « Giro della Valle del Salto » sur les panneaux.

Nous entrons dans le village par la vieille route cantonale. Lorsque nous arrivons, après environ 250 mètres, sur la « Piazza dal Pozz », nous tournons à gauche comme nous l’indiquent les marques « blanc-rouge-blanc ».

A travers le village sur l’ancienne route pavée.
A travers le village sur l’ancienne route pavée.

Nous marchons sur une route à travers les anciennes maisons jusqu’à ce que les panneaux nous la fassent quitter pour tourner à droite. Nous montons maintenant à travers les vignes sur un chemin aménagé : des pierres ont été utilisées pour former des grands pavés et des marches. Après 1 km de marche, nous arrivons à la hauteur de la chapelle de la « Pioda ». De là, nous profitons de la vue sur « Maggia » et la vallée que nous ne verrons plus ensuite.

Arrivée vers la chapelle de la « Pioda ».
Arrivée vers la chapelle de la « Pioda ».

Pour continuer, nous choisissons de réaliser le « Giro della Valle del Salto » par la gauche de la rivière. Nous allons donc tout droit et redescendons un petit peu pour passer un pont en pierre nous permettant d’enjamber le « Salto ». Une centaine de mètres après le pont, au croisement, nous tournons à droite pour nous enfoncer dans la vallée. Le sentier monte en pente douce et ne présente pas de difficulté particulière. Au début, il est encore restauré pour ressembler à ce qu’il devait être autrefois.

Au début de notre montée, le sentier serpente à travers les bouleaux.
Au début de notre montée, le sentier serpente à travers les bouleaux.

Puis, petit à petit, l’ancien aménagement a davantage été laissé à l’état sauvage. Le long du sentier, nous croisons quelques petits édifices en l’honneur de la vierge Marie. Nous passons également à la hauteur d’anciens « rustici », ces bâtisses qui servaient autrefois aux paysans, aux bergers ou encore aux chasseurs. Certaines d’entre elles sont en ruine mais d’autres ont été rénovées par des privés. En dehors de ces quelques traces de vie, nous sommes seuls au monde, noyés dans la nature.

Regard en arrière en direction de « Maggia ». Les « rustici » surplombent le sentier que nous venons d’emprunter.
Regard en arrière en direction de « Maggia ». Les « rustici » surplombent le sentier que nous venons d’emprunter.
Par endroit, les restes de pavage du sentier nous replongent dans le passé.
Par endroit, les restes de pavage du sentier nous replongent dans le passé.

Après 4 km de marche, nous atteignons le point culminant de notre randonnée, au lieu-dit « Canaa ». Nous descendons ensuite en forêt pendant environ 500 mètres pour arriver à la hauteur du « Salto ». Nous profitons d’admirer les petites cascades avant de traverser un pont métallique.

Cascade - Vallée del Salto

De l’autre côté, des panneaux de randonnée pédestre nous attendent. Nous sommes arrivés à l’extrémité de la vallée et nous tournons donc à droite pour redescendre en direction du village de « Maggia ». Le sentier remonte légèrement avant de nous faire avancer plus ou moins à plat. Peu avant le lieu-dit « Cassinella », que nous atteignons après environ 6 km, le sentier semble avoir été creusé dans la roche. Une passerelle, aujourd’hui métallique, a dû être mise en place pour permettre aux gens de franchir la rivière « Ringio » avec le bétail.

Après la passerelle qui surplombe le « Ringio ».
Après la passerelle qui surplombe le « Ringio ».
Un des nombreux « rustici » restauré.
Un des nombreux « rustici » restauré.

A « Cassinella », petit promontoire dégagé où se trouvent plusieurs « rustici » restaurés, nous profitons de la vue dégagée avant de poursuivre notre descente dont la pente devient plus importante. Contrairement à la montée, ici, quelques passages peuvent sembler un peu plus exposés. Dans ce cas, il suffit de rester du côté de la montagne, le sentier étant suffisamment large pour ne pas s’approcher du bord.

Petit passage à plat… le vide est là mais le sentier est assez large pour en rester éloigné.
Petit passage à plat… le vide est là mais le sentier est assez large pour en rester éloigné.

Plus nous descendons, plus le sentier est à nouveau restauré afin d’être plus accessible. Après environ 7,4 km de marche, nous arrivons à une intersection. Nous continuons tout droit pour finir notre tour et passons à travers le lieu-dit « Òvia » où se trouvent de nouvelles maisons rénovées. A peine 200 mètres plus loin, nous arrivons à nouveau à la chapelle de la « Pioda ». De là, il ne nous reste plus qu’à tourner à gauche pour emprunter les escaliers suivis en montée afin de redescendre au village et rejoindre ensuite le parking où nous avons laissé la voiture.

Les « quelques » marches qui nous conduisent jusqu’au village de « Maggia ».
Les « quelques » marches qui nous conduisent jusqu’au village de « Maggia ».

Variantes possibles

Etant donné qu’il s’agit d’une boucle, il est tout à fait envisageable de la parcourir dans l’autre sens. Selon le niveau des participants, nous recommandons toutefois la version que nous avons réalisée. La pente étant plus douce sur la gauche de la vallée, il est préférable de la faire en montée afin de ne pas trop se fatiguer. Si vous cherchez, au contraire, à atteindre rapidement le pont qui enjambe le « Salto », nous vous conseillons de monter par la droite de la vallée. De notre côté, ayant réalisé cet itinéraire au mois de novembre, nous sommes contents de l’avoir parcouru dans ce sens car nous avons pu profiter du soleil en montée étant donné qu’il faisait froid le matin.

Et si c’était à refaire…

Si nous refaisions cette boucle lors d’une période un peu plus chaude, nous prendrions de quoi pique-niquer pour nous installer près du rafraichissant « Salto » au fond de la vallée.

En outre, si nous avions eu plus de temps devant nous, nous aurions bien aimé continuer à monter une fois le fond de la vallée atteint pour rejoindre l’un des sommets la surplombant. Nous gardons précieusement cette idée au chaud 😊.

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Epingler sur Pinterest

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.