Tour du Pont Tibétain

0
Tour du Pont Tibétain

Infos pratiques

Difficulté : Moyen (un court passage dans la descente nécessite plus d’attention) (variantes plus simples possibles)
Départ : Parking Via alla Serta 8A, 6514 Sementina. Voir sur Google Maps
Distance et temps : 9,3 km – 2h10
Dénivelé : 698 m positif

La rando

Du parking, nous nous rendons à la hauteur de l’arche en pierre, au lieu-dit « Sementina » (273 m), qui marque le début de notre randonnée. Malheureusement, aujourd’hui, le sentier pédestre est fermé pour maintenance. Nous sommes donc obligés de tourner à gauche sur la route en goudron. Nous la suivons pendant environ 600 mètres avant que le sentier officiel ne nous rejoigne par la droite. Nous le remarquons grâce à une marque “blanc-rouge-blanc” contre le mur. Là, nous poursuivons la montée sur la route et quittons petit à petit la zone résidentielle. Un peu moins de 400 mètres plus loin, un panneau routier indique de tourner à droite pour se rendre au « Ponte Tibetano ». Nous ne tournons pas et marchons encore quelques dizaines de mètres pour arriver à la hauteur de panneaux de randonnée pédestre. Un panneau blanc sur lequel est écrit « Ponte Tibetano » s’ajoute à eux (nous en verrons des similaires plusieurs fois durant cette boucle). Nous tournons donc à droite pour suivre cette direction et celle de « San Defendente » et quittons la route goudronnée. Le sentier que nous suivons à présent va croiser plusieurs fois la route. A chaque fois, des marques “blanc-rouge-blanc” nous indiquent la direction à suivre et où reprendre le sentier. Au début, nous passons encore près de quelques maisons. Le sentier est bien aménagé (il est même pavé avec des cailloux au début).

Dans la montée pour rejoindre le pont tibétain

Puis, petit à petit, notre montée nous immerge dans une forêt de châtaigniers et le sentier devient plus « naturel ». Après environ 2,5 km de marche, nous arrivons une nouvelle fois sur la route au lieu-dit « San Defendente » (638 m). Ici, comme les panneaux nous l’indiquent, nous tournons à droite en direction du « Ponte Tibetano ». Nous suivons très brièvement la route avant d’emprunter un large chemin carrossable qui continue dans la forêt. Plus loin, il se transforme en sentier. Celui-ci est beaucoup plus lisse et monte en pente plus douce que le sentier que nous avons suivi précédemment. A chaque intersection, des panneaux nous indiquent la direction du « Ponte Tibetano ». De nombreuses marques s’y ajoutent pour ne laisser aucune chance de se tromper.

Légère descente avant de rejoindre le pont tibétain

Une descente aménagée nous attend avant d’arriver au pont (700 m) après 4,2 km de marche.

Pont tibétain - Ponte tibetano
Le pont, fait de bois et de métal, a été réalisé en 2015 et mesure 270 mètres de long. Il permet d’enjamber la « Sementina » qui s’écoule 130 mètres en-dessous.

Une fois le pont traversé, nous remontons sur le sentier aménagé avec de nombreuses marches en pierre pendant environ 500 mètres. Puis, le chemin, toujours parfaitement aménagé et assez lisse, se met à descendre. Nous allons en direction de « Corte di Sotto ». A nouveau, de nombreuses marques de couleur et des panneaux enlèvent tout risque de se perdre. Après 5,9 km de marche, nous arrivons à « San Bernardo » (609 m). Ici, nous choisissons de tourner à gauche et arrivons rapidement à la hauteur de l’église qui date, à l’origine, du XIème ou XIIème siècle.

Chiesa San Bernardo
Lorsque nous la regardons de loin, la « Chiesa San Bernardo » semble avoir été déposée sur la colline.

Depuis l’église, le chemin que nous suivons pour continuer est complètement pavé. Il nous conduit, environ 600 mètres plus loin, au lieu-dit « Corte di Sotto » (598 m). Il s’agit d’un ancien village, nommé « Curzútt » dans le passé, dont une grande partie des maisons a été restaurée. C’est ici que se trouve également la station intermédiaire de la télécabine (un simple pylône en réalité😉).

Passage dans le hameau de Curzútt
« Curzútt » était un lieu dédié à l’agriculture. Le village a été habité jusque dans les années 1700.

A présent, nous suivons la direction de « Monte Carasso » afin de poursuivre notre descente vers la plaine. Le sentier, restauré lui aussi, nous fait descendre à travers les arbres à côté de quelques anciennes maisons jusqu’à ce que nous rejoignions une route en goudron. A partir de là, comme pour la montée, le sentier pédestre nous fait couper la route goudronnée plusieurs fois. Les marques colorées nous indiquent bien le chemin à suivre. La descente se fait nettement moins en forêt qu’à la montée. Il y a de nombreuses parcelles de vignes et la vue est donc plus dégagée. Nous passons autant par des endroits un peu plus accidentés (marches naturelles parfois un peu plus exigeantes) que par des endroits bien aménagés (marches en béton).

Tour du pont tibétain - Vue plongeante sur Bellinzona
Vue plongeante sur « Bellinzona ».

Après 8,2 km de marche, nous rejoignons pour la dernière fois la route en goudron. Nous tournons à droite et la suivons pendant un peu plus d’une centaine de mètres afin de rejoindre la gare de départ de la télécabine. Là, nous tournons à droite en suivant l’indication « Capanna Albagno » sur le panneau de sentier pédestre. Nous marchons pendant environ 500 mètres sur la route avant d’arriver à la hauteur de nouveaux panneaux de randonnée. Ici, nous cessons de suivre les indications « Ponte Tibetano » et « Capanna Albagno » et tournons à gauche (la direction est indiquée par un panneau jaune avec le pictogramme d’un bus). Cela nous permet de rejoindre la route principale quelques dizaines de mètres plus loin et d’éviter un détour pour rejoindre le départ de notre rando. Il ne nous reste plus qu’à tourner à droite et à marcher une centaine de mètres sur le trottoir. Une fois le pont passé, nous tournons à droite pour retourner au parking.

Variantes possibles

Pour celles et ceux qui souhaitent uniquement découvrir le « Ponte Tibetano », il est possible de prendre la télécabine jusqu’à la station intermédiaire, de réaliser un aller-retour jusqu’au pont et de redescendre avec la télécabine.

La boucle que nous avons réalisée étant assez courte et raisonnable en ce qui concerne le niveau de difficulté, nous vous encourageons à prévoir la journée si vous partez en famille et à ne prendre la cabine qu’en montée par exemple. Dans ce cas, il serait possible de descendre par le sentier que nous avons emprunté en montée qui est plus doux selon nous.

Enfin, si vous souhaitez tout faire à pied mais sur une distance moins longue, il est possible de prendre un sentier plus direct en montée et de même en descente. Par contre, nous ne pouvons rien dire sur la qualité des sentiers étant donné que nous ne les avons pas empruntés. Tous deux sont visibles sur la carte suisse mobile : pour la montée, il faut passer par « Pizzorìn » puis par « Ramoli » et continuer jusqu’à rejoindre le sentier officiel plus haut. En descente, au lieu-dit « San Bernardo », il faut continuer tout droit et non tourner à gauche. Ainsi, le sentier passe par « Lori » puis « Gasgètt » pour arriver à « Santa Trinità ».

Et si c’était à refaire…

Pour cette randonnée, nous avons suivi l’itinéraire tel qu’il est indiqué sur le site Suisse Mobile et nous l’avons trouvé très bien. Si c’était à refaire, nous aurions simplement bien aimé pouvoir découvrir le premier tronçon qui était fermé ce jour-là.
Nous sommes contents d’avoir réalisé cette boucle en semaine à la fin de l’automne car nous n’avons pas croisé trop de monde. Nous vous la recommandons ainsi car, en haute saison, le « Ponte Tibetano » est une curiosité qui doit attirer beaucoup de monde.

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Epingler sur Pinterest

Pinterest - Tour du Pont Tibétain
Pinterest - Tour du Pont Tibétain - Suisse, Tessin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.