Voici un article plus « théorique » afin de mieux comprendre les différents balisages que l’on peut trouver sur les chemins de randonnée. Comprendre cette signalétique vous aidera à choisir des sentiers adaptés à votre niveau.

Suisse

En Suisse, on trouve trois types de balisage pour les randonnées :

  • Chemins de randonnée pédestre
    • Panneau jaune
  • Chemin de randonnée de montagne
    • Panneau jaune avec balisage blanc-rouge-blanc
  • Chemin de randonnée alpine
    • Panneau bleu avec balisage blanc-bleu-blanc

Chemins de randonnée pédestre

Extrait du site randonner.ch (site officiel suisse)

Les chemins de randonnée pédestre sont souvent balisés sur des chemins larges. Néanmoins, parfois ils peuvent aussi être étroits et accidentés. Les passages escarpés sont franchis par des marches et les endroits présentant un risque de chute équipés de balustrade. Hormis la vigilance et l’attention habituelles requises, les chemins de randonnée pédestre ne posent pas d’exigences particulières aux utilisatrices et utilisateurs. Ils doivent porter de bonnes chaussures de montagne avec une semelle profilée, un équipement aux conditions météorologiques et avoir avec eux des cartes topographiques.

Les chemins de randonnée pédestre sont balisés en jaune. On les reconnait grâce aux panneaux suivants :

Sur les panneaux de direction, sur la partie blanche, sont inscrits le lieu où l’on se trouve ainsi que l’altitude. Les panneaux, eux, indiquent la direction du lieu où l’on souhaite se rendre et le temps de marche.

Lorsqu’on marche sur un sentier, on trouve parfois des flèches jaunes pour indiquer la direction à suivre s’il y a plusieurs chemins possibles. Pour s’assurer de suivre la bonne route, des panneaux en losange jaune avec le dessin d’un randonneur ponctuent le chemin. Les losanges peuvent également être dessinés sur des pierres ou des arbres.

Chemins de randonnée de montagne

Extrait du site randonner.ch (site officiel suisse)

Les chemins de randonnée de montagne passent parfois par des terrains difficilement praticables et souvent escarpés, étroits, voire exposés. Les passages particulièrement difficiles sont équipés de cordes ou de chaînes de sécurité. Les utilisatrices et utilisateurs doivent avoir le pied sûr, ne pas être sujets au vertige et être en bonne forme physique; ils doivent aussi connaître les dangers de la montagne (chutes de pierres, risque de glisser et de tomber, changement brusque du temps). L’équipement recommandé pour la randonnée pédestre est indispensable.

Les chemins de randonnée de montagne sont également indiqués par des flèches jaunes mais, à leur extrémité, se trouve un marquage blanc-rouge-blanc. Là aussi, les panneaux indiquent la direction du lieu où l’on souhaite se rendre et le temps de marche.

Sur le sentier, on peut se repérer grâce aux marques peintes en blanc-rouge-blanc sur des rochers, des arbres, des poteaux, des murs, etc. Le sentier sur lequel le randonneur qui est parfois dessiné sur les panneaux marche forme un escalier pour montrer que les sentiers sont plus soutenus.

Chemins de randonnée alpine

Extrait du site randonner.ch (site officiel suisse)

Les chemins de randonnée alpine passent en partie par des champs de neige, des glaciers ou des pierriers, et à travers des rochers avec de courts passages d’escalade, parfois sans chemins. L’existence d’aménagements n’est pas garantie. Leurs utilisatrices et utilisateurs doivent avoir le pied sûr, ne pas avoir le vertige et être en très bonne forme physique; ils doivent aussi connaître très bien les dangers de la montagne. En plus de l’équipement nécessaire pour les chemins de randonnée de montagne, selon le cas ils doivent se munir d’une boussole, d’une corde, d’un piolet et de crampons.

Pour les randonnées alpines, les panneaux sont bleus avec un marquage blanc-bleu-blanc à leur extrémité. A nouveau, les panneaux indiquent la direction du lieu où l’on souhaite se rendre et le temps de marche.

Comme pour les randonnées de montagne, le long du sentier, des marques indiquent le chemin à suivre mais cette fois-ci elles sont peintes en blanc-bleu-blanc. Le randonneur dessiné sur les panneaux semble escalader une paroi.

Vous trouverez toutes les informations détaillées des panneaux sur le site https://www.randonner.ch/fr/signalisation.

Depuis peu, le site SuisseMobile fait une distinction entre les différents sentiers sur la carte officielle en ligne. Ils sont indiqués en jaune, rouge ou bleu en fonction de leur type. Il s’agit donc d’un outil très pratique pour préparer une randonnée adaptée au niveau des marcheurs.

France

En France, il existe trois types de balisage officiels :

  • GR – Chemins de Grande Randonnée
  • GRdP – Chemins de Grande Randonnée de Pays
  • PR – Chemins de Promenade et Randonnée

Voici un résumé qui aide à comprendre comment se repérer sur les sentiers :

Source : ffrandonnee.fr

Pour se repérer, des panneaux sont également mis en place avec des informations telles que :

  • La direction avec le nom du lieu
  • L’altitude
  • Le nom de l’emplacement

GR

Les chemins de Grande Randonnée sont des itinéraires de plusieurs jours à plusieurs semaines. Ils sont balisés en rouge et blanc.

GRdP

Les chemins de Grande Randonnée de Pays forment une boucle de plusieurs jours dans une région. Ils sont balisés en jaune et rouge.

PR

Les chemins de Promenade et Randonnée sont des circuits de quelques heures à une journée maximum. Ils sont balisés en jaune.

Autres pays européens

La Fédération Européenne de la Randonnée Pédestre a créé un document PDF regroupant toutes les informations pour tous les pays européens. Nous vous l’avons mis à disposition en téléchargement.

Source : http://www.era-ewv-ferp.com/fr/randonner-en-europe/le-balisage/

Quelques conseils supplémentaires

Carte et boussole : Il est important de toujours avoir une carte de randonnée avec soi pour pouvoir se repérer. En effet, il peut arriver que le balisage soit absent ou que les informations sur les panneaux manquent de précision et nous voilà perdus. La carte permet de se repérer en cas de doute. Elle peut être en version papier ou en version numérique sur le téléphone portable. Dans ce cas, il est important de s’assurer de pouvoir la visionner même en étant hors réseau (certaines cartes peuvent être téléchargées) et d’avoir assez de batterie sur son téléphone. Coupler la carte avec une boussole offre encore plus de chance de garder le bon cap à condition de savoir l’utiliser bien entendu.

Préparation : Avant de partir, il est important de prendre le temps de préparer sa randonnée en se renseignant sur le parcours. Il est important d’étudier la distance à parcourir, le temps de marche, le dénivelé positif mais également négatif et le type de terrain. Il faut aussi prendre connaissance des difficultés présentes sur le trajet qui peuvent prolonger le temps ou obliger, parfois, à faire demi-tour. Une bonne préparation permet de réaliser une randonnée adaptée au niveau de chacun et dont tout le monde rentrera content ainsi que de prendre dans son sac le contenu adéquat pour la sortie.

Les cairns : Ce sont des empilements de cailloux souvent en équilibre. Ils sont là pour indiquer le chemin dans des lieux où les marques officielles ne sont pas présentes ou très espacées. Il est donc important de ne pas les casser. Nous en avons beaucoup vus en Italie sur les sentiers. Ils nous ont été très utiles pour nous repérer car nous savions qu’ils étaient là pour indiquer que nous étions sur la bonne voie.

Nouveau balisage : Lorsqu’on part marcher, si on suit les informations contenues dans un livre de randonnées, il se peut que, depuis son édition, l’itinéraire ait changé. Il en va de même lorsqu’on trouve un itinéraire sur un blog tel que le nôtre. Une fois sur le terrain, il est donc important de s’adapter et de suivre le nouveau balisage afin d’éviter de se perdre ou de se mettre en danger.

Voici un petit exemple : Sur le GR 20, en Corse, le Cirque de la Solitude a été fermé plusieurs années suite à la mort de randonneurs. Depuis, un nouvel itinéraire a été mis en place et l’équipement permettant de passer par le Cirque de la Solitude (échelle, corde, barrière, etc.) a été retiré. L’accès au Cirque de la Solitude a toutefois été à nouveau autorisé depuis 2018 mais il faut, à présent, être équipé de son propre matériel pour passer (corde, baudrier, etc.). Si le livre de randonnées que l’on possède date d’avant ces événements, il indiquera de passer par l’ancien itinéraire et cela posera un problème.

En résumé, pensez toujours à bien vous renseigner avant chaque randonnée et soyez attentif à votre environnement une fois en route J

Sources :
https://www.randonner.ch/fr/signalisation
https://www.randonner.ch/fr/signalisation/randonnee-alpine
https://www.randonner.ch/fr/signalisation/randonnee-de-montagne-
https://www.randonner.ch/fr/signalisation/randonnee-pedestre
http://www.era-ewv-ferp.com
https://www.ffrandonnee.fr/

Épingler sur Pinterest

Recevez gratuitement notre ebook Les 10 Commandements du Randonneur

Vous trouverez 10 conseils pour la pratique de la randonnée que nous trouvons essentiels.

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le à vos amis 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.