Le Reculet et le Crêt-de-la-Neige

4

Infos pratiques

Difficulté : Moyen+ (Le sentier ne présente pas de difficultés particulières. Toutefois, la montée est exigeante dès le départ et la descente a parfois de fortes pentes).
Départ : Parking Tiocan. Voir sur Google Maps
Distance et temps : 10 km – 2h40
Dénivelé : 950 m positif
Carte IGN : 3328 OT

La rando

Lorsque nous sommes face à la buvette qui se trouve sur le parking, nous partons à gauche sur un chemin blanc.

Presque tout de suite à droite, nous tournons dans la forêt sur le chemin indiqué par les panneaux (nous suivons « La Croisée » et « Le Reculet »). Le chemin est d’abord assez large mais la pente est exigeante. Il est constitué de gros cailloux qui nous demandent de fournir des efforts dès le début.

Lorsque nous arrivons sur un chemin blanc, notre chemin se poursuit, lui, en face. Il continue à monter de manière soutenue à travers la forêt.

Après environ 800 mètres de marche totale, nous débouchons sur un nouveau chemin blanc. Sur notre gauche, un sentier monte dans la forêt mais nous ne savons pas encore où il conduit (lors de la descente, nous l’emprunterons car il permet d’éviter un bout de route). Nous décidons donc de suivre la route qui monte fortement, sur la droite. A nouveau, la montée est soutenue et continue à travers la forêt.

Montée en direction de “La Croisée”

Cette route nous conduit, après 1.35 km, au lieu-dit « La Croisée » (1190 m). Ici, deux itinéraires sont possibles pour atteindre « Le Reculet ». Nous choisissons de prendre le sentier qui part sur notre gauche lorsque nous regardons les panneaux. Ceux-ci indiquent 1h35 jusqu’au sommet.

Après avoir franchi quelques marches en bois et en pierre, une vue dégagée s’ouvre sur le lac Léman et la ville de Genève. Le sentier avance ensuite un petit peu à plat avant de se remettre à monter à travers des roches calcaires. La vue s’ouvre davantage sur la plaine du Rhône jusqu’au défilé de l’Ecluse (entre le Jura et le Vuache)

Passage à travers la roche calcaire

Après environ 1.9 km de marche totale, nous passons un portail et arrivons dans un pâturage. Nous le traversons d’abord à plat, puis nous nous remettons à monter. Nous croisons quelques vaches qui broutent tranquillement.

Traversée du pâturage

Environ 800 mètres plus loin, nous arrivons dans une combe magnifique. Les jeux de lumière avec les nuages présents donnent un aspect particulier au paysage qui nous entoure.

Vue sur la combe avant d’entamer la dernière partie de la montée vers “Le Reculet”

De plus, nous avons la chance de découvrir un troupeau d’une cinquantaine de chamois tout près de nous.

Chamois

Après avoir profité de ce beau spectacle, nous nous remettons en route. Le sentier part sur la droite pour monter rejoindre les falaises qu’il nous fait ensuite longer.

Passage le long des falaises

Puis, il monte, à nouveau, pour passer au-dessus des falaises. Le dernier passage est équipé de rondins de bois qui forment des marches afin de nous aider. A la fin de celui-ci, nous pouvons voir sur notre gauche la croix qui marque « Le Reculet » (1718 m). Nous l’atteignons après environ 3.3 km de marche totale.

Arrivée au sommet (Le Reculet). La croix a été réalisée par un forgeron de Thoiry en 1892 et a été portée jusque-là à dos d’homme.

Le sentier que nous suivons continue ensuite sur la droite (en faisant dos au lac Léman) le long de la crête. Des petits poteaux en bois avec des marques rouges et blanches nous indiquent le chemin à suivre.

Suite de la marche le long du GR du Balcon du Léman

Plus bas, nous rejoignons le sentier du « Balcon du Léman » (même si ce jour-là, celui-ci n’est pas visible) que nous allons suivre jusqu’au Crêt-de-la-Neige. Nous avançons à travers des pâturages et des prairies parsemées de pins. Deux ou trois fois, nous franchissons quelques amas de roches qui nous demandent un petit peu d’attention pour poser nos pieds afin de ne pas glisser. Le sentier est vallonné… nous avançons parfois à plat, puis nous montons sur de courtes durées avant de redescendre un petit peu. Tout au long du trajet, nous suivons les marques blanches et rouges sur les petits poteaux, les cailloux et les troncs d’arbre.

Après avoir marché environ 5.1 km depuis notre départ, nous arrivons au « Crêt-de-la-Neige » (1720 m). Nous dépassons le panneau indiquant ce lieu et passons à côté de l’entrée d’une grotte avant de remonter sur la crête.

Une cinquantaine de mètres après le panneau, un sentier descend sur la droite. Il est indiqué par un petit panneau en bois en forme de flèche sur lequel est inscrit « Chalet de Curson, 30 min. ». Nous suivons ce sentier et les marques jaunes qui indiquent maintenant le chemin (elles sont moins présentes que les marques blanches et rouges suivies jusque-là).

Après être passés à travers quelques sapins, la vue s’ouvre face à nous. Nous pouvons admirer le lac Léman ainsi que le Salève mais également, sur la droite, la chaîne du Jura et « Le Reculet » que nous avons quitté il n’y a pas si longtemps.

Ensuite, le sentier descend gentiment à travers les pâturages et nous conduit jusqu’au lieu appelé Curson (1580 m) que nous atteignons après 6.1 km de marche totale. Juste avant le chalet, nous trouvons des panneaux et nous suivons l’indication « Thoiry Devant ». A partir de là, nous avançons sur une route en pierre qui nous conduit en 1.3 km à « Thoiry Devant ». Nous sommes juste en dessous du « Reculet » et la vue est à nouveau superbe. D’ici, nous suivons l’indication « le Tiocan ».

Vue sur le bassin lémanique depuis “Thoiry Devant”

Nous poursuivons notre descente sur la route en pierre. Elle descend d’abord gentiment avant de plonger en pente plus raide. Il faut être un petit peu prudent car, en cas de sol mouillé, il est possible de glisser.

Au bout de 1.3 km de descente, nous rejoignons le lieu-dit « La Croisée ». Nous tournons à gauche pour nous retrouver sur le chemin par lequel nous sommes montés jusqu’à ce lieu et qui nous conduit jusqu’à la voiture.

Variantes possibles

Depuis « Le Reculet », en tournant le dos à la croix, un sentier part sur la gauche de celui par lequel nous sommes arrivés. Il permet de redescendre par un autre chemin jusqu’à la route sur laquelle nous sommes descendus après le lieu-dit « Thoiry devant ».

Un autre chemin permet de rejoindre cette route juste un peu avant le lieu-dit « Thoiry devant ». Depuis « Le Reculet », il faut suivre pendant environ 500 mètres le GR Balcon du Léman. Puis, un chemin assez large effectue un virage sur la droite avant de descendre.

Et si c’était à refaire…

Les nuages présents ce jour-là nous ont offerts des paysages splendides… mais, du sommet, nous n’avons jamais pu admirer la vue sur le bassin lémanique. La prochaine fois, nous serions très contents que le soleil soit de la partie.

Nous avons apprécié découvrir le Crêt-de-la-Neige. Cela dit, la descente sur la route depuis le chalet de « Curson » ne présente pas vraiment d’intérêt. Si nous devions refaire cette même randonnée, nous choisirions un autre chemin pour arriver à « La Croisée ».

Depuis « Le Reculet », le GR de la Grande Traversée du Jura part sur la gauche (lorsqu’on est dos au lac). C’est un itinéraire que nous souhaiterions volontiers découvrir, car il permet également de réaliser une boucle pour revenir à « La Croisée ».

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Épingler cet article sur Pinterest

4 Commentaires

  1. Bonjour,
    Mon esprit de contradiction m’a poussé à faire cette jolie boucle dans l’autre sens (Par le Crêt de la neige en premier.). La végétation au sommet ne m’a pas du tout évoqué le cadre jurassien mais plutôt un cadre limite provençal. Pas de grands sapins mais plutôt des pins qui forment d’ailleurs de jolies alcôves pour s’abriter du soleil dont nous avons pu bénéficier ce lundi 14 septembre. J’ai trouvé la variété des chemins parcourue agréable quoique brutale au départ dans les bois. A la descente nous avons fait le choix d’éviter cette partie et rejoindre le Tiocan à partir de La Croisée en bifurquant à droite et rester sur la piste forestière. Nous sommes donc ressortis à droite de l’ancienne buvette.
    Une jolie rando et un sommet que je m’étais promis de gravir depuis longtemps et surtout depuis deux ans le voyant de mon bureau.
    Au sommet pas de problème de vue éloignée sur le Jura (Au delà de l’observatoire des Rousses.) mais par contre côté Haute-Savoie, grâce à la pollution, vue limitée… au Môle (MARIGNIER) !!
    Merci pour vos informations.
    Stéphane

    • Bonjour,
      Merci pour ce message. Quelle bonne idée d’avoir fait la boucle dans l’autre sens 😉 Votre retour nous propulse sur les sentiers, c’est un vrai plaisir.
      Nous espérons que d’autres de nos itinéraires pourront vous être utiles.
      Profitez bien de l’automne sur les chemins de rando.
      A bientôt
      Kristel et Ludovic

  2. Bonjour,
    Je vais profiter de l’automne en restant dans mon secteur puisque j’habite au pied de la Dent d’Oche. Beaucoup de sommets dans les parages : Cornettes de bises, Grande jumelle, Mont de Grange,… (Déjà tous faits bien entendu !).
    Si vous passez par là un jour n’hésitez pas à me faire signe, je discuterai avec vous avec grand plaisir.
    A bientôt.
    Stéphane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.