Infos pratiques

Difficulté : Difficile (quelques passages techniques) (variantes plus simples possibles)
Départ :  Crésuz, parking devant l’église. Voir sur Google Maps
Distance et temps : 13,4 km – 3h40
Dénivelé : 994 m positif

A certains endroits, le sentier longe les falaises et peut être impressionnant pour les personnes sujettes au vertige.

La rando

Depuis le parking, nous marchons vers la route principale. A la hauteur de celle-ci, nous trouvons des panneaux de randonnée pédestre qui nous indiquent que nous sommes au lieu-dit « Crésuz » (909m). De là, nous suivons la direction du « Mont Bifé » (indiqué à 2h). Nous marcherons durant toute notre randonnée jusqu’au sommet sur un chemin balisé blanc-rouge-blanc.

Nous tournons à gauche sur la route principale et remontons sur celle-ci. Après une centaine de mètres, le sentier pédestre nous fait emprunter une plus petite route afin de couper à travers les maisons. Nous sommes attentifs aux marques jaunes lorsque des petites routes quittent celle où nous marchons.  Après environ 400 mètres, nous tournons à gauche pour suivre la direction du « Mont Bifé via la crête ». Le chemin en cailloux qui continue tout droit est celui par lequel nous arriverons à la fin de notre randonnée. Après une courte montée d’une cinquantaine de mètres, nous rejoignons la route principale. Nous la traversons et tournons à gauche sur la route qui monte et qui se nomme « Longchamp ». Tout comme avant, nous cherchons les indications jaunes lorsque la route se sépare. Après avoir parcouru environ 200 mètres sur cette route, nous tournons à droite. A peine 60 mètres plus loin, nous tournons à gauche sur le « Chemin du Pissot ». Avant d’atteindre la dernière maison, nous le quittons et entrons, sur la droite, dans le pâturage. Cela fait 1 km que nous marchons.

Ça y est, la rando commence réellement 😉

Après avoir passé une barrière à vaches, nous traversons le pâturage et en ressortons environ 100 mètres plus loin. Nous montons à présent sur un chemin en herbe assez large. Celui-ci se transforme ensuite en petit sentier, aménagé avec des marches à certains endroits, et traverse une forêt déboisée. Après environ 1,4 km de marche, nous arrivons à des panneaux à la hauteur d’une barrière à vaches. Nous tournons à gauche, dans la direction du « Mont Bifé via la crête ». Le sentier redescend un petit peu jusqu’à un petit ruisseau. Après l’avoir franchi, nous passons une nouvelle barrière à vaches puis traversons quelques buissons de framboisiers qui envahissent quelque peu le chemin. Un peu plus loin, nous arrivons à nouveau sur un chemin large. Celui-ci nous fait traverser un pâturage puis une forêt en avançant plus ou moins à plat.

Vue sur le « Lac de Montsalvens » depuis le pâturage.

Après environ 2,1 km, peu après avoir passé une nouvelle barrière à vaches, le chemin pour le « Mont Bifé via la crête » et le « Vanil des Cours » nous fait tourner à droite. Nous entrons dans la forêt après avoir passé une barrière à vaches. Le sentier monte pendant environ 200 mètres de manière agréable. Il est aménagé avec quelques marches et des renforcements sur le côté. Nous rejoignons ensuite un chemin blanc sur lequel nous tournons à gauche. Moins de 100 mètres plus loin, nous atteignons une route en goudron sur laquelle nous tournons à droite.

Après avoir marché pendant un peu plus de 500 mètres sur la route, les panneaux de randonnée pédestre nous la font quitter et tourner à gauche sur un petit sentier. Là, nous montons pendant environ 100 mètres pour rejoindre la crête. Nous profitons de la vue magnifique qui s’ouvre devant nous.

Vue sur le « Lac de la Gruyère » qui était assez sec lors de notre randonnée.
Le Moléson

Le sentier qui suit la crête tourne à droite. Pour rejoindre le « Mont Bifé », nous allons effectuer « 4 bosses ». A chaque fois, le sentier nous permet de monter le long de la crête, effectue un plat puis nous fait descendre un petit peu avant de remonter de plus belle. Souvent, le sentier passe assez au bord de la falaise.

Les deux premières « bosses » sont plutôt en forêt mais nous font également passer dans les pâturages. Le sentier y monte de manière assez soutenue et est passablement accidenté (racines et cailloux).

Au début de la première « bosse »
Sur le plat dans la seconde « bosse »

La troisième « bosse » monte, quant à elle, entièrement à travers un pâturage.

Nous arrivons en haut de celle-ci après 4,3 km de marche totale. Après avoir marché un petit peu à plat, nous rejoignons des panneaux. Pour monter au « Mont Bifé », nous tournons à gauche. Après être quelque peu descendus, nous attaquons la dernière montée pour rejoindre le sommet. Cette « bosse » est la plus exigeante de toutes. Il est nécessaire de faire attention car certains endroits sont vraiment très près du bord de la crête. Dans la montée, une corde est installée dans un passage pour ceux qui en auraient besoin.

Atteindre le sommet se mérite.

Juste avant le sommet, une petite échelle (4 barreaux) est là pour nous aider à monter. Il est possible de la contourner en passant par les rochers.

Juste après l’avoir franchie, nous arrivons au sommet après 4,8 km de marche. Le « Mont Bifé » culmine à 1483m. L’espace où nous nous trouvons n’est pas très grand et il est difficilement envisageable de s’arrêter ici pour réaliser une longue pause.

Après avoir profité de la vue, nous repartons en suivant le sentier. Il n’y a pas d’indications particulières car il n’y a pas d’autres choix à moins de revenir sur nos pas. Le sentier se met rapidement à descendre dans la forêt. Des racines et des cailloux nous obligent à être attentifs. Des marches en bois ainsi que des barrières sont mises en place à certains endroits. Après environ 100 mètres, nous rejoignons des panneaux de randonnée pédestre. Nous suivons maintenant la direction du « Vanil des Cours » et tournons donc à gauche. Nous continuons à descendre encore un tout petit peu jusqu’à ce que nous atteignions un pâturage. Nous le traversons et arrivons au lieu-dit « Selle des Cours » (1430m). Les panneaux nous indiquent de continuer tout droit pour monter au « Vanil des Cours » (30 min annoncées).

Vue sur « Vounetse » et les Préalpes fribourgeoises depuis le lieu-dit « Selle des Cours ».

De là, nous parcourons environ 600 mètres pour atteindre le sommet du « Vanil des Cours » (1562m). Cela fait environ 1h50 que nous randonnons et nous avons parcouru 5,7 km depuis le début de notre randonnée.

Petit arrêt près de la croix sommitale pour profiter de la vue. Un banc nous attend pour pique-niquer.

Lorsque nous nous remettons en route, nous marchons un petit peu à plat avant de commencer la descente. Celle-ci est assez exigeante mais bien aménagée.

De nombreuses marches, naturelles (racines et cailloux) ou artificielles (en bois ou en dalle) la jalonnent et des barrières sont installées à de nombreux endroits qui pourraient être délicats. Il faut prendre son temps pour bien poser ses pieds afin de ne pas glisser.

Gare à l’ours dans la descente 😉

Après environ 6,1 km de marche, nous arrivons dans un pâturage. Après avoir parcouru une centaine de mètres à travers celui-ci, nous trouvons des panneaux. Pour continuer notre boucle telle que nous l’avons imaginée, nous continuons tout droit en direction de « Corbière », « La Payenna » et « La Berra ».

A la hauteur des panneaux. Derrière nous, le sentier par lequel nous sommes arrivés et « Le Vanil des Cours ».

Très vite après les panneaux, le sentier replonge dans la forêt. A nouveau, il est bien aménagé avec des marches. Nous parcourons à peine 150 mètres dans la forêt avant d’arriver dans un nouveau pâturage. Nous le traversons sur un sentier qui se transforme plus loin en chemin blanc. Ce dernier rejoint rapidement une route goudronnée à la hauteur d’un chalet au lieu-dit « La Payenna » (1269m). Cela fait environ 7 km que nous marchons. Nous tournons à droite sur la route goudronnée en direction de « Cerniat » (1h annoncée).

Environ 500 mètres plus loin, le panneau nous fait quitter la route en goudron  pour emprunter un petit sentier de randonnée pédestre qui descend à travers la forêt.  Plus bas, après avoir traversé une route goudronnée avant de replonger dans la forêt, nous rejoignons un ruisseau.

Après environ 8 km de rando, nous croisons à nouveau la route groudronnée. Nous suivons la direction de « Cerniat » et replongeons dans la forêt de l’autre côté de la route. Il serait également possible de descendre sur la route forestière, mais nous trouvons cela beaucoup moins intéressant et trop long. Le sentier avance parallèlement au ruisseau « le Javrex » mais nous ne le voyons pas. Environ 500 mètres plus loin, nous arrivons à la hauteur d’une ferme. Nous parcourons à peine une soixantaine de mètres sur la route avant qu’un panneau nous indique de tourner à droite afin de couper à travers champ.

Après environ 9,1 km de rando et une dernière descente dans les bois, nous rejoignons une nouvelle fois la route en goudron sur laquelle nous tournons à droite. Environ 300 mètres plus loin, arrivés à une intersection, nous tournons à droite, sur une route plus importante, en direction de « Cerniat » (927 m) que nous atteignons après environ 10,7 km de rando.

Sur la route, juste avant d’atteindre « Cerniat ».

Nous suivons à présent la direction de « Crésuz » et continuons sur la route. Environ 300 mètres plus loin, le panneau de randonnée pédestre nous fait quitter la route principale pour tourner à droite (un panneau routier indique d’ailleurs « Crésuz »). Cela nous permet de continuer sur une route en goudron sur laquelle il y a moins de traffic. Après être remontés pendant environ 500 mètres, nous arrivons à un nouveau panneau. D’ici, il est possible de monter en direction du « Mont Bifé » et du « Vanil des Cours ». De notre côté, nous continuons tout droit en direction de « Crésuz » que nous rejoignons après 12,3 km. A la hauteur des premières maisons, nous suivons bien les indications jaunes de randonnée pédestre afin de rejoindre le centre du village et non de continuer en direction du « Mont Bifé par les crêtes ». Cela nous permet de traverser les habitations par des petits chemins et des petites routes. Après environ 600 mètres, nous arrivons à l’endroit où nous avons bifurqué pour monter au début de notre rando. De là, nous n’avons plus qu’à continuer sur le même itinéraire qu’à la montée pour rejoindre le parking.

Variantes possibles

Après 1,4 km, lorsque nous rejoignons des panneaux, nous avons tourné à gauche pour réaliser notre itinéraire. Il est également possible, depuis cet endroit, d’atteindre le « Mont Bifé » en allant tout droit. Cela permet d’éviter le passage par les crêtes.

Dans la descente du « Mont Bifé », lorsque nous tournons à gauche 100 mètres après le sommet, il est possible de descendre à droite. Cela permet d’effectuer une boucle bien plus courte et de rejoindre directement « Crésuz » sans passer par « Le Vanil des Cours ».

Au milieu de la praire, après avoir fini notre descente depuis « Le Vanil des Cours », nous avons rejoint des panneaux (à environ 6,2 km de marche). Là, il est possible de tourner à droite pour emprunter un sentier passant sous le sommet. Cela permet de rejoindre directement le haut de « Cerniat » (là où nous avons vu des panneaux indiquant le « Mont Bifé » et « Le Vanil des Cours », environ 800 mètres après avoir passé le centre du village de « Cerniat »).

Si c’était à refaire…

Nous repasserions par les crêtes car c’est exactement ce qui nous plait en rando… du vide, des rochers et une belle vue 😉

Par contre, nous éviterions de refaire tout le bout sur la route goudronnée qui était très long et franchement pas intéressant. Pour cela, nous utiliserions la variante qui permet de passer sous le sommet du « Vanil des Cours » et arriverions ainsi peu après « Cerniat ». De là, il ne reste pas beaucoup de route pour rejoindre « Crésuz ».

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Recevez gratuitement notre ebook Les 10 Commandements du Randonneur

Vous trouverez 10 conseils pour la pratique de la randonnée que nous trouvons essentiels.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.