Jour 1

Infos pratiques

Difficulté : Moyen+
Départ : Parking départ du télécabine de Charmey . Voir sur Google Maps
Distance et temps : 19.95 km – 5h50
Dénivelé : 873 m positif

La Rando

Nous sortons du parking à droite et longeons un petit peu la route sur le trottoir. Assez rapidement, nous tournons à droite et passons à travers quelques maisons. Juste après, nous tournons sur le sentier qui monte à gauche en direction de « Tissinivia » et « Vounetse ». Celui-ci monte derrière les villas et les longe par le haut sous la forme d’un petit sentier.

Après un peu plus de 1,1 km, nous arrivons à « Mont Minar » (971 m) et rejoignons un chemin agricole qui conduit vers les pâturages et que nous empruntons par la gauche.

Après 1,6 km de marche, nous passons à côté d’une petite étable. Environ 200 mètres plus loin, nous arrivons à une intersection. Nous continuons tout droit sur le « Grand tour des Vanils » en direction de « Tissinivia ». Le sentier se met à monter dans la forêt en longeant les crêtes. Des marches en bois ont été mises en place pour faciliter la montée. A la fin de celle-ci, la forêt s’ouvre un petit peu et la vue se dégage de plus en plus sur « Les Dents Vertes » à notre droite.

Dans la forêt.

Après 3,4 km de marche, nous sortons définitivement de la forêt. Nous montons encore un petit peu avant de rejoindre un sentier qui part à droite en direction de « Tissinivia » en avançant plutôt à plat. Environ 600 mètres plus loin, nous arrivons devant l’auberge « Chez Dudu » (indiquée depuis le début de notre rando) au lieu-dit « Tissinivia » (1474 m).

Juste avant d’atteindre l’auberge « Chez Dudu ». A droite, on aperçoit l’arrivée de la cabine à « Vounetse ».

D’ici, nous continuons à suivre le « Grand tour des Vanils » en direction du « Patraflon ». Nous avançons maintenant sur un chemin blanc qui descend. Très vite, un chemin blanc part sur la droite pour monter à « Vounetse ». Nous ne le suivons pas et continuons tout droit.

Après environ 5 km de marche, le chemin blanc se transforme en route goudronnée qui continue à descendre. Environ 600 mètres plus loin, la route goudronnée se sépare en deux. Le chemin pédestre part à droite à cet endroit. Nous ne le suivons pas et continuons à descendre sur la route goudronnée à gauche.

Ferme d’alpage à côté de laquelle nous passons durant notre descente.

Après environ 7 km de marche, après être passés à côté du départ d’un télésiège, nous arrivons à une nouvelle intersection. Le chemin pédestre nous fait tourner à droite et nous permet de quitter la route goudronnée qui part à gauche. Environ 170 mètres plus loin, nous sommes à nouveau sur un chemin blanc et, juste après un pont, nous arrivons face à des panneaux. Ceux-ci nous indiquent que pour nous rendre au « Col du Chamois », nous devons tourner à gauche. Nous rejoignons à nouveau le « Grand tour des Vanils » que nous avions quitté précédemment et qui arrive de notre droite.

Après environ 7,6 km de marche, notre itinéraire traverse une ferme. Environ 350 mètres plus loin, nous arrivons au lieu-dit « Pré de l’Essert » (1192 m). D’ici, nous continuons à suivre le « Grand tour des Vanils » en partant à droite en direction du « Col du Chamois » (2h15 annoncées). A partir de là, nous avançons principalement sur un chemin blanc en montée.

Avant de reprendre la route, nous quittons le chemin quelques instants pour nous approcher de la petite chapelle qui se trouve sur la colline.

Après environ 10,8 km de marche, nous passons à côté d’une nouvelle ferme.

Sur la fin du chemin qui nous conduit à celle-ci.

Ici, le chemin pour le « Col du Chamois » tourne à gauche. Nous continuons à avancer encore un moment sur du chemin large en terre à travers les pâturages. Environ 1,2 km plus loin, nous arrivons à un col. Face à nous, en contre-bas, nous voyons le Lac Noir.

Juste après le passage du col. Vue sur le Lac Noir à travers une magnifique prairie fleurie.

Au col, nous tournons à droite pour suivre le sentier qui monte en direction du « Col du Chamois » et du « Patraflon ». La montée se fait plus exigeante que celles que nous avons réalisées jusque-là mais ne dure qu’un kilomètre environ.

Après environ 13,2 km et 3h40 de marche, nous arrivons au « Col du Chamois » (1888 m). Depuis ici, nous avons une magnifique vue sur les Préalpes fribourgeoises et également sur le lac de Morat, de Neuchâtel et la chaine du Jura (où nous distinguons Chasseral).

Vue sur « Gros Brun » depuis le « Col du Chamois ».

Depuis le col, lorsque nous tournons le dos au Jura, nous prenons le chemin qui descend à gauche en direction du Lac Noir (1h50 annoncée). Le sentier descend gentiment en longeant « Les Recardets ».

Après environ 16 km de marche, nous arrivons près d’une ferme. De là, nous avons deux choix pour rejoindre le Lac Noir : par la droite ou la gauche. Nous choisissons de suivre le sentier qui part à gauche afin de continuer le « Grand tour des Vanils ». Le chemin remonte pendant environ 500 mètres jusqu’à ce que nous arrivions à un point où nous surplombons le Lac Noir. Ensuite, le chemin redescend.

Quelques escaliers en métal sont installés pour faciliter la descente.

Puis, le sentier continue à plat et s’enfonce dans une vallée en nous éloignant du lac. Plus loin, après environ 18,3 km de marche, nous arrivons à un panneau. Nous nous trouvons peu en-dessous du col par lequel nous sommes passés avant de monter au « Col du Chamois ». Le panneau nous indique de tourner à droite pour rejoindre le Lac Noir. Nous descendons sur un chemin blanc de plus en plus aménagé jusqu’au lac.

Sur le chemin aménagé qui nous conduit au Lac Noir.

Là, nous nous rendons au camping du Lac Noir afin d’y passer la nuit et nous profitons d’être proche de l’Hotel Bad Schwarzsee pour aller nous y restaurer.

Variantes possibles

Pour monter jusqu’à « Tissinivia », il est possible de réaliser le sentier qui monte du côté des « Dents Vertes ». Cela nous oblige juste, une fois à « Vounetse », à redescendre sur « Tissinivia ».

Lorsque nous avons quitté le sentier pédestre, après environ 5,6 km de marche, nous aurions pu continuer à le suivre. Cela nous aurait permis de raccourcir notre descente sur la route goudronnée et de rejoindre notre itinéraire au lieu-dit « La Scie » (où nous sommes arrivés après 7,2 km de marche).

Lorsque, après environ 12 km de marche, nous sommes arrivés au col depuis lequel nous avons une vue plongeante sur le Lac Noir, nous aurions pu descendre directement pour le rejoindre. Cela permet de raccourcir considérablement cette première étape en évitant la dernière montée.

Après 16 km de marche, lorsque nous sommes arrivés près de la ferme et que deux chemins s’offraient à nous, nous aurions pu partir à droite. Cela nous aurait permis d’arriver de façon plus directe au Lac Noir.

Tracés GPS

Télécharger le tracé

Jour 2

Infos pratiques

Difficulté : Facile+
Départ : Camping du lac noir. Voir sur Google Maps
Distance et temps : 16.08 km – 4h25
Dénivelé : 508 m positif

La Rando

Pour nous remettre en route, nous tournons à gauche à la sortie du camping afin de réaliser le tour du Lac Noir. Il s’agit d’un chemin blanc accessible également aux personnes à mobilité réduite, comme indiqué sur un panneau. Environ 180 mètres après notre départ, nous arrivons à une intersection. Le chemin qui part à droite en montée est celui par lequel nous aurions pu arriver le jour précédent. De notre côté, nous poursuivons sur le chemin du bas, près du lac.

Tout autour du lac, il y a un sentier thématique destiné aux enfants : le sentier des sorcières. Des panneaux ludiques et des activités les attendent. Il se réalise dans le sens inverse par lequel nous l’effectuons.

Au bout du chemin, un dragon attend les plus courageux 😉

A mi-chemin depuis le camping, nous arrivons à une base de loisirs. Ici, il y a un départ de télésiège (en fonction lors de notre rando en juin), des petits magasins et un restaurant self-service. Nous en profitons pour acheter le pique-nique de midi et le petit déjeuner.

Après 4,1 km, nous finissons le tour du Lac Noir et arrivons à nouveau à la hauteur du camping. Nous tournons à droite en direction de Charmey (3h25 annoncées) et nous retrouvons sur le chemin par lequel nous sommes arrivés la veille. Un peu moins de 300 mètres plus loin, un sentier part sur la droite. Il s’agit de la suite du sentier des sorcières qui conduit les marcheurs vers une cascade. De notre côté, nous continuons tout droit et commençons à monter. Environ 1 kilomètre plus loin, nous arrivons à un croisement. Le jour précédent, nous étions arrivés du chemin qui continue tout droit. Cette fois, nous tournons à droite en direction de Charmey.

Après l’intersection, nous continuons à monter à travers les pâturages sur du chemin blanc.

Après environ 7 km de marche, nous arrivons à la « Balisa » (1411 m). Il s’agit d’un chalet d’alpage où il est possible d’acheter du fromage. Ce lieu-dit marque la fin de la montée. A peine une quinzaine de mètres avant d’y arriver, le sentier du « Grand tour des Vanils » nous a rejoint par la gauche. Nous le suivons donc à nouveau et continuons tout droit en direction de Charmey. A partir d’ici, le sentier descend en forêt.

Après 8 km de marche, nous passons à côté d’une petite étable. En faisant une halte après l’avoir dépassée, nous pouvons admirer sur notre gauche le « Patraflon » et, face à nous en contre-bas, nous distinguons la petite chapelle près de laquelle nous sommes passés la veille.

De là, notre chemin descend à travers une prairie fleurie. Environ 220 mètres plus bas, nous atteignons de nouveaux panneaux. Normalement, le chemin pour rejoindre Charmey continue tout droit. Malheureusement, ce jour-là, il est fermé à cause de glissements de terrain. Nous devons donc réaliser un détour en suivant la direction de la « Valsainte » à droite. Après environ 500 mètres de descente, nous arrivons à la hauteur d’un ruisseau et d’un pont construit en 2008. Le chemin qui conduit à la « Valsainte » continue à descendre tout droit.

De notre côté, nous ne passons pas le pont et nous tournons à gauche afin de remonter dans la forêt. Environ 250 mètres plus loin, nous rejoignons le sentier que nous avons dû quitter. Là, nous tournons à droite.

Non seulement nous retrouvons le sentier mais, en plus, nous profitons une nouvelle fois de la vue sur le « Patraflon ».

Après environ 9,3 km, nous arrivons à une nouvelle intersection. En poursuivant tout droit, nous pourrions rejoindre le lieu-dit « Pré de l’Essert » où nous sommes passés hier. Mais, pour aller en direction de Charmey, nous descendons sur le sentier à droite et quittons donc le « Grand tour des Vanils ». Le sentier devient un chemin plus large en terre. Il traverse un bois jusqu’à ce que nous arrivions à la hauteur d’une petite étable sur notre droite. Juste après celle-ci, le chemin se sépare en deux. Pour nous rendre à « Charmey », nous quittons le chemin plus large qui monte et empruntons le petit sentier qui descend en bas à droite.

Après 10,3 km, nous rejoignons une route goudronnée sur laquelle nous tournons à droite afin de la suivre dans le sens de la descente. Après avoir marché pendant 1,3 kilomètre sur celle-ci, nous arrivons à un panneau à la hauteur d’une ferme. Derrière elle, un sentier monte pour rejoindre « Tissinivia » et « Vounetse ». De notre côté, pour aller à Charmey, nous devons continuer tout droit sur la route en goudron.

Après environ 12,2 km de marche totale, nous quittons enfin la route goudronnée. Le sentier pédestre tourne à gauche sur un petit chemin. Nous longeons maintenant des pâturages et des champs sur un petit sentier qui avance plus ou moins à plat.

Après environ 14,7 km, nous rejoignons un petit chemin en goudron. Environ 150 mètres plus loin, nous arrivons à la hauteur de maisons. Juste après la première d’entre elles, les panneaux de sentier pédestre nous font tourner à gauche. Encore 250 mètres plus loin, un panneau nous indique de descendre à droite sur une route goudronnée. 20 mètres plus bas, nous tournons à gauche sur le trottoir pour suivre la route jusqu’au centre du village.

Petite chapelle au bord de la route qui conduit au centre du village.

A deux reprises, sur notre gauche, des panneaux nous indiquent des sentiers qui nous permettraient de quitter le bord de route mais que nous ne suivons pas : une première fois afin de réaliser le tour du village et une seconde fois pour monter « Chez Dudu » (à « Tissinivia »).

Ça y est…on y est presque…l’église de Charmey nous indique le chemin.

Après environ 16,1 km, nous arrivons à la hauteur de l’église de Charmey et nous rejoignons la route principale qui traverse le village. Nous tournons à gauche pour aller en direction du parking où nous avons laissé notre voiture.

Variantes possibles

A de nombreuses reprises, des panneaux nous ont indiqué des lieux par lesquels nous sommes passés le jour précédent. Pour éviter les nombreux passages sur des routes en goudron, nous aurions pu, à plusieurs reprises, choisir de les suivre. Comme nous souhaitions réaliser une boucle, nous avons choisi de ne pas repasser par ceux-ci. Toutefois, cela offre de nombreuses variantes possibles.

Et si c’était à refaire…

Au départ, nous avions prévu de réaliser une randonnée dans les Préalpes fribourgeoises en 3 jours. Mais, malheureusement, cette fois-là, nous n’en avions que deux à disposition. C’est pourquoi, notre deuxième jour s’est montré peut-être un peu moins intéressant. Si cela était à refaire, nous ajouterions un jour pour nous rendre à « La Maison du Soldat », depuis le Lac Noir afin d’y passer la nuit.

Lors de notre premier jour de rando, lorsque nous sommes arrivés près de la ferme après les 16 km de marche, notre choix de remonter par la gauche n’a pas été tout à fait délibéré. En réalité, les aboiements du chien de ferme et le fait qu’il ait couru vers nous ne nous a pas vraiment laissé le temps de bien réfléchir… En d’autres circonstances, nous serions partis par la droite, afin d’arriver plus tranquillement au camping.

En montant au « Col du Chamois », nous avons pu voir le sentier marqué bleu-blanc qui part en direction de « Gros Brun ». Les conditions n’étaient pas réunies (nos sacs étaient bien chargés, il restait beaucoup de neige, nous n’avions plus assez d’eau et…il commençait à être tard) pour que nous nous y aventurions. Mais cela nous a donné envie de retourner dans la région fribourgeoise pour faire ce sentier et en découvrir d’autres. 🙂

Tracés GPS

Télécharger le tracé

Pensez à vous inscrire à la newsletter pour ne manquer aucune nouvelle rando !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.