Infos pratiques

Difficulté : Moyen (Moyen+ dans la partie avec les chaînes)
Départ : Parking du Bois brûlé. Voir sur Google Maps
Distance et temps : 10.3 km – 3h00
Dénivelé : 850 m positif
Carte IGN : La Clusaz Grand-Bornand 3430 ET

Pour rejoindre le parking, suivre Villaz puis Ronzier. A l’entrée de ce hameau, prendre, à droite, la route du Parmelan. Il faut suivre cette route jusqu’à la fin pour atteindre le parking.

La rando

Pour prendre le chemin pour le Parmelan, nous devons aller jusqu’à la fin du parking. Celui-ci part sur la droite. En montant sur ce premier tronçon, nous pouvons admirer, sur notre gauche, le sommet que nous atteindrons à la fin de notre montée.

Vue sur Le Parmelan

Arrivés au « Bois brûlé ouest », deux chemins peuvent nous conduire à notre but. Nous choisissons d’emprunter le chemin de gauche. Le panneau indique « Tête du Parmelan par le sentier des vaches ». Un temps de 2h30 est annoncé.

Après environ 1.1 km de marche, le chemin se transforme en petit sentier forestier. Il part sur la droite : une flèche jaune sur fond vert nous indique la direction. Environ 500 mètres plus loin, nous traversons un chemin plus large et recommençons à monter. Peu après, nous arrivons au « Bois brûlé est » et nous rejoignons le chemin qui arrive du « Chalet Chappuis ». Ici, nous partons à gauche pour continuer notre ascension vers la tête du Parmelan.

Après environ 3 km de marche, nous arrivons à une nouvelle intersection au lieu-dit « Crêt de Chatillon » (1530m). Comme nous voyons que les gens continuent leur montée par la droite, nous choisissons de prendre le sentier de gauche indiqué « Tête du Parmelan par Petit Montoir » afin d’être un peu plus esseulés. Le sentier longe de hautes falaises sur lesquelles on peut observer des grimpeurs.

En route pour le « Petit Montoir » sous les falaises du Parmelan

Lorsque nous avons fini de les longer, un sentier descend sur la gauche. Nous ne l’empruntons pas et continuons tout droit. Nous passons à côté d’une glacière que nous repérons par la température froide qui nous parvient subitement dessus.

Entrée de la Glacière d’Aviernoz visible hors du sentier

Après une heure et environ 4,1 km de marche, nous arrivons au « Petit Montoir » (1584m). La Tête du Parmelan est annoncée à 55 minutes. Nous continuons à monter à travers des lapiaz magnifiques.

Au « Petit Montoir »
Les lapiaz et le massif des Bornes-Aravis

Des flèches et des panneaux nous indiquent le chemin du Parmelan qui se trouve maintenant sur notre droite. Une vingtaine de minutes plus tard (environ 5.3 km de marche depuis le départ), nous arrivons au « Grand Montoir » (1731m). Ici, on nous annonce encore 25 minutes jusqu’à la Tête du Parmelan.

Nous suivons la direction indiquée par le panneau. Juste avant d’atteindre le sommet, marqué par une croix, nous contournons un refuge. Celui-ci est ouvert de juin à septembre (parfois avant ou après selon les conditions météorologiques) et offre une petite restauration ainsi que des couchages pour la nuit. Du sommet du Parmelan, nous pouvons entre autre contempler la ville d’Annecy, le Salève et le reste du massif des Bornes-Aravis. Nous avons parcouru environ 6.3 km en 1h35 pour y arriver.

Tête du Parmelan
Vue sur Annecy

Pour le retour, nous reprenons le même chemin jusqu’au « Grand Montoir ». Une fois que nous y sommes, nous prenons cette fois le chemin de gauche (nous étions arrivés par celui de droite).

Croisement au « Grand Montoir »

Le sentier est ici plus escarpé et parfois à flanc de falaises. Des chaînes ainsi que des mains courantes sont mises en place dans les passages délicats. Outre le fait de passer près des falaises et de nous offrir un spectacle magnifique, ce sentier nous permet de descendre de façon assez directe.

En moins de 20 minutes, nous rejoignons le croisement du « Crêt de Chatilllon » où nous sommes passés plus tôt. Nous reprenons ici le sentier de gauche par lequel nous étions arrivés. Environ 10 minutes plus tard, nous arrivons au « Bois brûlé est ».

Cette fois, nous choisissons de rejoindre le parking par le « Chalet Chappuis » et nous allons donc tout droit. Le « Chalet Chappuis » offre la possibilité de s’arrêter sur une terrasse tranquille ou d’acheter de la tomme. Lorsque nous y arrivons, nous partons à droite en direction du « Bois brûlé ouest ». Une fois-là, nous n’avons plus qu’à reprendre le chemin que nous avions emprunté au tout début et qui nous conduit au parking.

Variantes

En montée, il est possible de prendre à droite au croisement du « Crêt de Chatilllon ». L’avantage est que la montée est efficace mais donc plus exigeante. Toutefois, elle peut s’avérer plus agréable en montée pour les personnes qui se sentent moins à l’aise dans les passages plus escarpés.

Pour les personnes qui sont sujettes au vertige, il est aussi possible de monter par le Petit Montoir (comme nous l’avons fait) et de redescendre pas le même sentier.

Et si c’était à refaire…

Arrivés au sommet, nous avons regretté de ne pas avoir une carte IGN avec nous. Depuis le refuge, près de la Tête du Parmelan, un sentier partait à l’opposé de celui par lequel nous sommes arrivés. Nous aurions bien voulu l’emprunter mais nous ne savions pas s’il allait nous permettre de réaliser une boucle pour revenir à la voiture. Nous testerons une prochaine fois.

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Épingler cet article sur Pinterest

Recevez gratuitement notre ebook Les 10 Commandements du Randonneur

Vous trouverez 10 conseils pour la pratique de la randonnée que nous trouvons essentiels.

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le à vos amis 🙂

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.