Infos pratiques

Difficulté : Moyen+ (des variantes plus simples sont proposées)
Départ : Parking à la fin de la route du Télésiège à Saint-Cergue. Voir sur Google Maps
Distance et temps : 10 km – 2h35
Dénivelé : 660 m positif
Carte : Swisstopo 1 : 50 000 St-Cergue (260T)

La rando

Au parking, sur la droite du chalet, un panneau indique la direction à suivre pour monter à la Dôle (1h40 annoncée). Le sentier monte tout droit à travers un pâturage. Des panneaux jaunes sont mis en place pour nous indiquer le chemin à suivre.

Vue sur l’antenne de la Barillette dépassant des sapins au début de notre randonnée.

Nous traversons une première fois la route qui monte au « Vuarne ». Lorsque nous la traversons une seconde fois, après 600 mètres de marche, des panneaux se trouvent sur notre gauche. Pour aller à la Dôle, ils nous indiquent de tourner à droite et d’avancer sur la route goudronnée. Toutefois, un sentier part tout droit à travers le pâturage et nous décidons de le suivre. Celui-ci est en fait un raccourci qui nous permet, environ 180 mètres plus loin, de rejoindre le chemin plus officiel. Nous serions arrivés par celui-ci en suivant les panneaux (dans ce cas, nous aurions suivi la route goudronnée et tourné à gauche sur ce chemin). Lorsque nous le rejoignons, nous tournons à gauche et suivons à nouveau les marques jaunes.

Environ 200 mètres plus loin, après un court plat, nous tournons à droite et rentrons assez vite dans une forêt. Le chemin se transforme en petit sentier le temps de passer à travers les arbres. Après un virage sur la gauche, nous marchons à nouveau sur un chemin plus large. Une dernière montée nous attend avant d’avancer plutôt à plat. Après environ 1.4 km de marche, le chemin fait un grand virage à droite et nous permet de faire face à deux chalets et à l’antenne de la Barillette qui se trouve plus loin.

Le chalet le plus en avant est l’ancienne arrivée du télésiège qui sert à présent d’espace pique-nique abrité. Sur la droite, on discerne le Café Restaurant de la Barillette ouvert de début mai à fin octobre.

Nous passons à droite de l’ancienne arrivée du télésiège. Juste après, nous tournons à droite et passons sur la gauche du Café Restaurant de la Barillette. Derrière lui, nous rejoignons une route goudronnée. Cela fait environ 1.7 km que nous marchons et nous nous trouvons à une hauteur de 1445 m (1h10 de marche est annoncée jusqu’à la Dôle). Nous tournons à gauche et marchons sur la route jusqu’à l’antenne en suivant les panneaux jaunes.

Lorsque nous avons fait notre randonnée, une deuxième antenne avait été mise en place pour remplacer la plus ancienne.

Arrivés sous l’antenne, nous continuons à avancer sur la route goudronnée et passons plus loin sous le refuge de la « Combe gelée » (1515 m). Juste après, la route fait un virage sur la droite pour arriver à la hauteur du parking de l’antenne de la Barillette (1522 m) où des panneaux nous attendent.

Face aux panneaux du lieu-dit « La Barillette ». De cet endroit, il est possible de marcher jusqu’à l’antenne afin d’avoir une vue dégagée sur le bassin lémanique.

Pour rejoindre la Dôle, les panneaux nous indiquent de continuer tout droit. Nous avançons plutôt à plat à travers un pâturage parsemé de sapins et nous offrant une vue bien dégagée sur la Dôle. Après environ 3 km totale de marche, le chemin redescend un peu. Nous rejoignons assez rapidement un mur en pierres sèches assez typique du Jura que nous longeons par la droite. Environ 250 mètres plus loin, les flèches jaunes nous indiquent que nous devons passer par-dessus le petit muret. Des escaliers sont d’ailleurs mis en place pour nous y aider.

Vue sur le « Chalet des apprentis » après être passés par-dessus le mur. Celui-ci et les autres qui se trouvent dans la région servaient autrefois à délimiter les pâturages et les propriétés.

Notre sentier se poursuit ensuite à travers quelques arbres. Beaucoup de marques jaunes sont mises en place pour nous indiquer correctement la direction à suivre.

Après 3.6 km de marche totale, nous arrivons à un panneau. Ici, nous continuons tout droit en direction du « Chalet des apprentis » et rejoignons rapidement un nouveau panneau au « Col du Vuarne » (1470 m). Cette fois, nous tournons à gauche en direction du « Chalet de la Dôle », chalet d’alpage qui, lorsqu’il est ouvert, permet de déguster des produits du terroir. Le chemin descend un peu afin de traverser une partie du pâturage se trouvant au pied de la paroi rocheuse de la Dôle.

Un peu avant d’atteindre le chalet, un sentier part à droite mais nous ne le suivons pas. Nous continuons tout droit et passons sous le « Chalet de la Dôle » par la droite après environ 4.3 km de marche totale. Une fois que nous l’avons dépassé, nous trouvons rapidement de nouveaux panneaux. Nous prenons le chemin qui part à droite en direction de la Dôle (la Dôle est également indiquée par le chemin d’où nous venons). A partir de là, nous suivons le sentier n°5, le « Chemin des Crêtes du Jura » et nous le suivrons jusqu’à notre retour au parking.

Nous commençons par avancer sur un chemin large qui traverse le pâturage pendant environ 500 mètres et qui nous permet de longer la suite de la paroi de la Dôle. Environ 100 mètres après avoir recommencé à monter, des marques jaunes et vertes sont peintes sur une pierre qui se trouve au milieu du sentier. Ici, nous avons deux choix. Soit nous pouvons continuer de monter tout droit, sur le « Chemin des Crêtes du Jura », en suivant les marques jaunes. Soit nous pouvons tourner à droite et suivre les ronds verts. Nous choisissons cette option afin de monter de manière plus soutenue jusqu’au sommet et sur un sentier plus à flanc de falaise.

Vue sur la boule blanche de la Dôle. Il s’agit d’un observatoire faisant office de station météorologique.
Plus loin dans la montée, vue sur l’antenne de la Barillette.

Après 5.7 km, nous arrivons au sommet, à la hauteur de l’observatoire. Nous sommes à une altitude de 1677 m. Une table d’orientation est mise en place et indique que, d’ici, nous avons une vue allant de Lucerne jusqu’à Chamonix. Les nuages sont malheureusement de la partie et nous empêchent de profiter de ce beau panorama.

Un panneau installé au pied de l’observatoire nous indique la direction à suivre pour la suite de notre randonnée. Nous nous dirigeons à droite vers le « Col de Porte » et « Le Vuarne ». Nous longeons la crête sur la droite en suivant toujours les ronds verts jusqu’au « Col de Porte » (1557 m) qui se trouve environ 950 mètres plus loin.

Vue sur le Mont-Blanc depuis le « Col de Porte » au soleil couchant.

Là, nous tournons à droite en direction du « Chalet des apprentis » et du « Vuarne ». Nous faisons attention à ne pas emprunter le sentier qui tourne fortement à droite pour rejoindre le « Chalet de la Dôle ».

Lorsque nous arrivons juste au-dessous du « Chalet des apprentis », nous tournons à droite sur le sentier indiqué par des marques jaunes. Le sentier qui continue tout droit, lui, monte au chalet.

Après 7.2 km de marche totale, nous rejoignons à nouveau le « Col du Vuarne » (1470 m). Nous tournons à gauche en direction du « Vuarne » et de « L’Archette » annoncé à 45 minutes.

Vue depuis le « Col du Vuarne » sur le pâturage où nous sommes passés plus tôt pour nous rendre au « Chalet de la Dôle ». Une vague de nuage engloutit l’observatoire.

Une centaine de mètres plus loin, nous repassons par-dessus le même muret que plus tôt lors de notre randonnée. Nous voyons, sur notre droite, l’antenne de la Barillette dépasser un peu des sapins. A partir d’ici, notre sentier descend à nouveau à travers un pâturage parsemé d’arbres. Nous sommes attentifs aux marques jaunes qui nous indiquent le chemin à suivre. Une fois sortis des arbres, nous suivons des petits poteaux électriques et rejoignons, après environ 1.15 km depuis le « Col du Vuarne », une route goudronnée au lieu-dit « Le Vuarne » (1319 m).

Ici, nous partons à droite en direction de « L’Archette » et marchons sur la route goudronnée.

Depuis la route, en se tournant pour voir la Dôle, les couleurs du coucher de soleil nous émerveillent.

Environ 1 km plus loin, nous passons à la hauteur d’un panneau (lieu-dit « Route du Vuarne ») indiquant la direction de la Barillette à droite (chemin officiel que nous avons rejoint plus tôt). Nous continuons tout droit sur la route pendant encore environ 150 mètres jusqu’à atteindre le chemin que nous avions emprunté au début de notre randonnée depuis le parking. Lorsque nous y arrivons, nous tournons à gauche et descendons jusqu’au parking où notre voiture nous attend.

Variantes possibles

Pour ceux qui ne souhaiteraient pas monter jusqu’au sommet de la Dôle, il est possible de l’éviter. Une fois au « Col du Vuarne » où nous avons tourné à gauche pour aller au « Chalet de la Dôle », il faut suivre « Le Vuarne » à droite. Cela permet de directement réaliser la dernière partie de notre randonnée.

Pour monter à la Dôle, nous avons choisi d’emprunter le sentier montant à gauche de la paroi afin de réaliser une boucle. Il est évidemment possible de monter directement par la droite. Dans ce cas, il ne faut pas partir à gauche en direction du « Chalet de la Dôle » au « Col du Vuarne » mais continuer tout droit et monter par le sentier que nous avons pris en descente.

Dans la montée que nous avons empruntée pour nous rendre à la Dôle, il est possible de suivre les marques jaunes et non les vertes comme nous. Dans ce cas, le sentier monte de manière plus douce qu’en suivant les marques vertes.

Et si c’était à refaire…

Une prochaine fois, nous choisirions un jour sans bise pour réaliser cette randonnée. Cela nous permettrait de profiter de la crête de la Dôle où nous ne sommes pas restés très longtemps tellement il soufflait et de la vue qu’elle offre.

L’heure à laquelle nous avons commencé à marcher avait son lot d’inconvénients mais surtout d’avantages. Le manque de soleil dans le pâturage devant la paroi de la Dôle et le froid lié au soleil couchant (mais aussi à la bise) ne nous ont pas vraiment ravis. En plus, nous avions oublié de prendre du thé chaud. Par contre, nous avons pu profiter de couleurs magnifiques à la fin de notre randonnée. De plus, nous n’avons pas croisé autant de monde qu’en pleine journée. Cela nous a permis de prendre le temps d’admirer le spectacle en étant presque seuls au monde et même d’observer quelques chamois. Nous avions évidemment pris assez d’habits chauds et une lampe frontale pour que la fin de cette randonnée soit agréable.

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Épingler cet article sur Pinterest

Recevez gratuitement notre ebook Les 10 Commandements du Randonneur

Vous trouverez 10 conseils pour la pratique de la randonnée que nous trouvons essentiels.

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le à vos amis 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.