Infos pratiques

Difficulté : Difficile+ (variante plus simple possible)
Départ : Parking du terrain de foot à Broc. Voir sur Google Maps.
Distance et temps : 13,3 km – 4h10
Dénivelé : 1191 m positif

La rando

En suivant les panneaux de randonnée pédestre, nous contournons les terrains de foot afin d’aller rejoindre le bord de la « Sarine ». Nous entrons très vite dans la forêt et nous tournons à gauche sur le sentier afin de longer la rivière. Le chemin est agréable et nous fait remonter le courant à plat.

Après environ 1,6 km, nous sortons de la forêt et arrivons sur un large chemin blanc sur lequel nous tournons à droite en direction de « Charmey par le Pont qui branle ». Nous rejoignons le « Pont qui branle » (699m) environ 700 mètres plus loin après avoir continué à marcher à plat.

Petit détour pour vérifier si le « Pont qui branle » porte bien son nom… En réalité, il semble bien plus costaud que son nom l’indique.

Nous suivons maintenant la direction du « Col des Combes » (l’inscription « Dent de Broc » est écrite en petit à côté) annoncé à 2h50. Nous marchons encore une centaine de mètres sur un chemin blanc avant de rejoindre une route en goudron que nous allons suivre jusqu’à une ferme pendant environ 400 mètres. Ici, le sentier de randonnée nous fait quitter la route et suivre un chemin large jusqu’à une bâtisse d’alpage. Un peu avant de l’atteindre, le chemin devient un sentier qui nous fait entrer dans la forêt. A partir de là, il se met à monter en pente assez raide pendant un petit moment. Ensuite, il devient un peu plus agréable et continue à monter dans la forêt en pente plus douce.

Dans la forêt, lorsque le sentier monte en pente plus douce.

Après environ 5,5 km de marche totale, nous arrivons dans un pâturage et quittons la forêt. A nouveau, le sentier se met à monter de façon plus soutenue. Au début, une lignée d’arbres suit le sentier et nous offre un petit peu d’ombre. Puis, nous continuons à grimper sur le sentier à travers le pâturage.

Lorsque nous montons dans le pâturage, nous pouvons admirer la crête ciselée qui conduit à la « Dent de Broc ».

Nous arrivons au « Col des Combes » (1669m) après 7 km de rando et tournons à gauche afin de suivre la direction de « Broc » et de la « Dent de Broc ». Nous montons encore un petit peu à travers un pâturage avant de nous rapprocher davantage des parois en étant entourés de quelques arbres.

Depuis le « Col des Combes », lorsque nous faisons face à la « Dent de Broc », nous distinguons le chemin qui va nous y conduire.

Un peu moins de 200 mètres après le col, nous arrivons à une intersection. A gauche, le sentier permet de se rendre à « Broc ». Nous tournons donc à droite afin de monter jusqu’au sommet. Peu après, un panneau bleu nous rappelle que cette dernière partie est un chemin de randonnée alpine et qu’il faut donc être très prudent. Le tronçon est très court car il nous faut moins de 300 mètres pour atteindre le sommet. Sur quelques courts passages, le sentier est exposé au vide et requiert un pied sûr et de ne pas avoir le vertige car aucun câble n’est installé. Ensuite, dans la dernière partie, il est nécessaire de s’aider des mains pour passer de grandes marches naturelles faites par le rocher. A nouveau, aucun aménagement n’est mis en place.

Nous sommes presque arrivés en haut…

Nous atteignons la croix sommitale (1829m) après avoir marché pendant 7,4 km. Nous profitons de la vue magnifique à 360° sur le « Lac de la Gruyère », le « Jura », « La Gruyère », « Broc », « Bulle », le « Moléson », le « Vanil Noir » et bien d’autres sommets encore.

Vue sur le « Lac de la Gruyère » et sur le « Val de Charmey ».
Arrivée à la croix sommitale. Le sentier de crête continue afin d’aller au bout de celle-ci.

Ensuite, nous reprenons le même sentier jusqu’au panneau indiquant « Broc » un peu plus bas. Maintenant, nous suivons cette direction et descendons sur un sentier pentu. Celui-ci est fait de nombreux petits cailloux qui le rendent glissant. Nous sommes bien contents d’avoir nos bâtons afin de nous retenir. Nous longeons ainsi les parois de la « Dent de Broc » tout en évoluant à travers les arbres. Lorsque nous arrivons au bout de celles-ci, le sentier nous fait remonter jusqu’à un petit col sans nom afin de passer sur l’autre versant de la montagne. Nous allons donc tout droit et ignorons les traces allant à droite et à gauche. Un petit panneau non-officiel nous confirme d’ailleurs la bonne direction. La descente se poursuit en forêt. Le chemin est plus accidenté qu’à la montée ; on y trouve de nombreux cailloux et racines et cela le rend glissant mais lui confère également un côté un peu plus sauvage qui nous plait bien.

Après 8,7 km, nous arrivons dans un pâturage à travers lequel le sentier nous fait descendre. Plus bas, nous entrons à nouveau dans la forêt sur un sentier moins accidenté. Dans la descente, lorsque nous rejoignons un chemin blanc, nous ne faisons que le traverser. Bien que les marques ne se voient pas très bien ici, le sentier se trouve juste en face. Environ 100 mètres plus bas, les panneaux de randonnée pédestre nous font tourner à gauche sur une route forestière. Après 10,5 km de marche totale, nous rejoignons une route en goudron sur laquelle nous continuons tout droit.

Peu avant d’emprunter la route en goudron, nous profitons une dernière fois de la vue dégagée sur le « Val de Charmey ».

Après avoir marché environ 400 mètres sur celle-ci, un panneau nous indique de tourner à gauche pour nous rendre à « Broc ». Nous sommes à nouveau sur un sentier qui nous permet de terminer la descente dans la forêt. Plus bas, notre sentier va rejoindre un chemin forestier puis une route en goudron qui nous conduit à une extrémité du village de « Broc ».

Dernier passage en forêt.

Image 11 : Dernier passage en forêt.

Lorsque nous arrivons aux panneaux de randonnée, après environ 11,9 km de marche, nous tournons à gauche afin de traverser le village. Pour cela, nous suivons la route principale en marchant sur le trottoir. Moins d’un kilomètre plus loin, après avoir passé le giratoire, nous tournons à gauche sur la rue nommée « Charrière de la Grue » afin d’être plus au calme. Au bas de celle-ci, nous arrivons à la route qui mène aux terrains de foot et nous tournons à gauche pour nous rendre au parking.

Variantes possibles

Pour les personnes qui n’ont pas le pied sûr ou qui ne se sentent pas à l’aise avec le vide, la boucle est tout à fait réalisable sans monter au sommet de la « Dent de Broc ». Cela ne diminue pas de beaucoup la distance totale de la randonnée et offre une jolie vue sur « La Gruyère » et le « Moléson ». Vous profiterez de la vue sur les lacs une fois passé sur l’autre versant de la dent lorsque vous arriverez dans le pâturage. De cette façon, la randonnée à un niveau moyen+ selon nous (car la montée est tout de même longue et la pente assez soutenue).

Et si c’était à refaire…

En traversant « Broc », nous rêvions d’une pause gourmande et rafraichissante. Nous savions que la laiterie qui se trouve près du rond-point vend des glaces et des sorbets artisanaux délicieux et nous nous projetions déjà dans leur dégustation l’eau à la bouche. Malheureusement, nous avons été déçus de découvrir que la laiterie est fermée le lundi. Donc, si c’était à refaire, nous choisirions simplement un autre jour de la semaine pour profiter de cette récompense 😉

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Epingler sur Pinterest

Recevez gratuitement notre ebook Les 10 Commandements du Randonneur

Vous trouverez 10 conseils pour la pratique de la randonnée que nous trouvons essentiels.

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le à vos amis 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.