Infos pratiques

Difficulté : Moyen jusqu’au plateau de Sales (environ 9 km aller-retour et 700m de dénivelé) et difficile pour la totalité de la randonnée.
Départ : Le Lignon / Sixt-Fer-à-Cheval. Voir sur Google Maps
Distance et temps : 16,35 km – 4h40
Dénivelé : 1378m positif
Carte IGN : 3530 ET

Attention, nous avons pratiqué la partie allant du Plateau de Sales à la Brèche du Dérochoir avec de la neige, nous ne connaissons donc pas le sentier en plein été.

La rando

Nous partons de Genève en direction de Sixt-Fer-à-Cheval pour une randonnée le long du torrent du Lignon et ses multiples cascades. En voiture, nous montons jusqu’au village du Lignon et nous nous parquons à la fin de la route du même nom, à la hauteur de la buvette.

Le sentier part à l’arrière de la buvette. Un panneau en bois indique les deux GR (GR5 et GR96) que ce sentier permet de suivre. Il nous annonce 2h de montée jusqu’au refuge de Sales qui se trouve sur le plateau du même nom. Malheureusement, ce jour-là, le refuge est annoncé fermé. Lorsqu’il est ouvert, vous pouvez y trouver repas, boissons et couchages.

Au départ, nous avançons sur un chemin forestier. Après quelques minutes de marche, une structure en bois sur la droite affiche une carte détaillée des deux GR et donne des indications sur les refuges.

Nous reprenons notre chemin et plus loin nous faisons face assez rapidement à une première cascade double magnifique (Cascade de la Pleureuse et de la Sauffaz).

Après environ 30 minutes de marche, nous arrivons à la séparation des deux GR. Nous continuons tout droit pour suivre le refuge de Sales. Il y a peu de marques pour indiquer le GR mais il n’y a qu’un seul sentier à suivre, donc aucun risque de se perdre.

En arrivant sur un plat (environ 10 minutes après la séparation), un pont passe par-dessus le torrent. Malgré le fait qu’aucune marque ne nous indique de le prendre, nous l’empruntons bien que le sentier continue tout droit. Par la suite, nous réalisons que nous avons bien fait car plus loin, un autre pont aurait pu nous permettre de traverser le torrent mais il n’était pas encore remis en état et donc impraticable.

En continuant, nous faisons face à une nouvelle cascade (Cascade de Sales).

Cascade de Sales

Le sentier passe tout près et nous permet de monter jusqu’en haut de celle-ci. Des cordes sont présentes afin de se tenir lorsque nous passons assez près du bord mais toutes n’ont pas encore été remises en place.

Plus loin, d’autres magnifiques cascades nous attendent.

Cascade de Trainant

Après 1h30 de marche, nous atteignons le plateau de Sales où nous décidons de nous arrêter pique-niquer.

Plateau de Sales

Lorsque nous nous remettons en route, nous traversons le hameau pour nous diriger vers le fond de la vallée. C’est là que nous rencontrons une grande quantité de bouquetins. Ils ne sont pas farouches et se laissent admirer d’assez près.

Bouquetins sur le Plateau de Sales

Très vite, nous nous retrouvons dans la neige. Le fond de la vallée et les parois qui l’entourent en sont encore tapissées d’une bonne couche. Nous décidons de continuer en passant par le Grand Pré (1915m) et en suivant l’indication Brèche du Dérochoir sur le panneau qui se trouve en son centre.

Montée à la Brèche du Dérochoir

Une longue montée dans la neige nous attend mais la récompense est grandiose. Arrivés à la Brèche, nous nous retrouvons face au Mont-Blanc.

Vue sur le Mont-Blanc depuis la Brèche du Dérochoir

Derrière nous, nous pouvons observer notre montée dans la neige et le hameau de Sales que nous avons quitté une heure auparavant. Il nous aura fallu 2h40 (sans compter la pause) pour atteindre la Brèche.

Pour le retour, nous revenons simplement sur nos pas jusqu’à la voiture.

Et si c’était à refaire…

Nous souhaitions effectuer cette randonnée au printemps pour admirer un torrent vif et puissant grâce à la fonte des neiges et nous n’avons pas été déçus. Notre seul regret est qu’une fois arrivés au plateau de Sales, nous avons été confrontés à la réalité de la saison : la neige était encore bien présente et elle ne nous permettait pas de prendre le premier itinéraire auquel nous pensions. Depuis le refuge, il est possible d’atteindre Les lacs du Laouchet, ce que nous souhaitions faire au départ. Mais l’ascension, avec la fonte des neiges, était trop dangereuse. De plus, les lacs n’auraient sûrement pas été visibles. Donc, si c’était à refaire, nous reviendrions à la fin de l’été afin de pouvoir faire cette boucle depuis le plateau de Sales.

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Épingler cet article sur Pinterest

Recevez gratuitement notre ebook Les 10 Commandements du Randonneur

Vous trouverez 10 conseils pour la pratique de la randonnée que nous trouvons essentiels.

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le à vos amis 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.