Comme nous l’avons annoncé dans notre article bilan 2018 et projet 2019, le week-end du 12 et 13 janvier, nous avons réalisé une initiation à la randonnée à ski avec le CAS. Nous nous sommes rendus au col des Mosses. Tout le week-end s’est passé dans une bonne ambiance malgré les conditions météo du dimanche. Nous avons logé et suivi les cours théoriques dans l’hôtel « Le relais alpin » où nous avons été très bien accueillis. Notre groupe, d’une quarantaine de personnes, a été parfaitement cadré lors des moments où cela était nécessaire et l’ambiance s’est montrée très bon enfant lors des moments de relâche.

Pourquoi avons-nous choisi de faire cette initiation ?

Notre connaissance de la montagne en été s’est construite tout au long de ces dernières années. Nous avons, bien entendu, encore des choses à apprendre. Mais, nous pouvons compter sur notre expérience et les notions déjà acquises lorsque nous organisons nos sorties. Néanmoins, en hiver, les conditions sont bien différentes. Nous jugions donc nos connaissances trop faibles pour nous permettre de nous lancer dans des randonnées sans nous mettre en danger. C’est pourquoi, comme nous l’avons déjà expliqué, nous avons principalement fait des randonnées en bord de piste l’année dernière. Participer à cette formation devait donc nous permettre d’emmagasiner un maximum de ressources afin de nous sentir plus à l’aise pour organiser nos courses hivernales.

Pour ce week-end, nous nous étions fixés plusieurs objectifs. Nous souhaitions, entre autre, en connaitre plus sur la neige et les avalanches. Nous voulions également profiter de l’expérience des chefs de course du CAS pour améliorer notre technique.

Une belle récompense de passer la couche de nuage et de retrouver de beaux paysages avec de belles lumières.

Ce que nous avons appris

En aucun cas nous pouvons prétendre vous transmettre toutes les informations reçues durant ce week-end. Selon nous, il est indispensable de participer à une telle formation pour effectuer des sorties en ski de randonnée. Comme cela nous l’a été dit à plusieurs reprises durant le week-end, la montagne en hiver est un espace dans lequel on se rend mais dont on n’est jamais sûr de revenir. « Une course réussie est une course dont tout le monde revient. Elle commence quand on part de la maison et se termine lorsqu’on est de retour chez soi en un seul morceau et avec toutes les personnes qui nous ont accompagnées. » (à quelques mots près, paroles de l’un de nos chefs de course). Nous recommandons donc à chacun de s’assurer de connaître et de comprendre le milieu dans lequel il se rend et évolue pour s’assurer de ne pas se mettre en danger. DVA, airbag et autre matériel ne doivent pas être un argument pour dépasser nos limites et nous mettre dans des situations indélicates. Ils ne doivent être que des options en cas de problème qui n’a pas réussi à être anticipé. Comme l’a dit l’un des chefs de course, finalement, si on doit sortir le DVA, c’est que nous avons commis une erreur.

C’est cela qui nous a plu lors de ce week-end. On a voulu nous faire comprendre le mieux possible qu’une course bien préparée est une course dans laquelle on essaie d’écarter le maximum de dangers. On nous a également rappelé toute l’importance de savoir renoncer si on ne sent pas une situation.

Il a également été intéressant d’entendre que le ski de randonnée est considéré comme sport à risque par les assurances…. Ce n’est donc pas un sport anodin même si de plus en plus de monde le pratique.

Voici, rapidement un listing des différents thèmes abordés durant le week-end :

La météorologie

  • Lecture du bulletin météo proposé par le site meteo.suisse.ch
  • Lecture du bulletin avalanche proposé par le site SLF.ch
  • Outils pour comprendre et utiliser les informations données par ses deux
  • Bulletins pour organiser ses sorties

Les avalanches

  • Rappel de la nécessité de passer par le site SLF.ch avant chaque sortie
  • Explication des niveaux pour les risques avalanches
  • Présentation du site whiterisk (rappel théoriques, informations pratiques sur les pentes et les lieux à risque,…) et de son utilisation
  • Présentation des types d’avalanches, de leurs conséquences et de la façon de les éviter

Le froid

  • Ses effets (hypothermie et engelures)
  • Techniques pour éviter d’avoir froid

Méthodes d’analyse du risque

  • Outils pour analyser les pentes et leur dangerosité
  • Méthode 3×3
  • Comportement à adopter sur un lieu d’accident
  • Posture et importance de l’élément personnel (ce que l’on ressent, comment on se sent, la place que l’on prend dans le groupe, …)
  • analyse de la neige

Utilisation du DVA et recherche

Pratique du ski de randonnée et techniques à utiliser lors de sorties

La vue depuis le sommet du Pic Chaussy sur la mer de brouillard.

Et maintenant….

Comme cela nous a été dit au début du premier cours théorique, ce week-end nous a permis de connaitre les notions de bases concernant le manteau neigeux et les avalanches. Il est évident qu’un seul week-end tel que celui-ci n’est pas suffisant et qu’il est important de mettre à jour ses connaissances régulièrement.

Une autre chose qui nous semble évidente après un week-end pareil, c’est qu’il est important de mettre en pratique toutes les notions qui nous ont été transmises. L’apport théorique et technique a été très riche et ce n’est qu’en relisant nos notes sur le terrain et en les appliquant dans des endroits où nous ne nous mettons pas en danger que nous pourrons progresser. Plus nous ferons de sorties plus nous pourrons acquérir d’automatismes importants dans un tel sport.

Nous allons tâcher de nous inscrire à plusieurs sorties organisées par le CAS afin de découvrir des randonnées que nous ne ferions pas forcément seuls. Cela nous permettra de nous dépasser tout en étant encadrés.

Une météo propice à la photographie avec de belles lumières sur les montagnes.

Nous tâcherons de publier les randonnées que nous faisons tous les deux afin de partager avec vous les itinéraires réalisés. Nous attirons toutefois votre attention sur une chose IMPORTANTE. Il est impensable de ne vous contenter que de notre itinéraire lorsque vous partez en sortie. Tout comme en été vous devez vous assurer de la météo et de votre niveau et de celui des personnes qui vous accompagnent, il y a plusieurs aspects dont il faut tenir compte en hiver également. Un itinéraire de ski de randonnée est dépendant de la météo, du risque d’avalanche, etc… En référence à la méthode 3×3 présentée lors de la formation, il y a trois critères dont il faut tenir compte lors d’une sortie : les conditions – le terrain – le facteur humain. Avec les itinéraires que nous vous proposons, nous ne vous transmettons que des informations sur le terrain (et de loin pas toutes). Il est donc capital que vous ayez les connaissances vous permettant de vous assurer de vérifier les autres critères avant de vous rendre en sortie et lors de celle-ci.

Nous remercions chacun des chefs de course présent lors de ce week-end pour tout ce qu’ils nous ont apporté. Un merci particulier à celui avec qui nous avons passé ces deux jours et qui se reconnaitra. Grâce à lui nous avons vécu un week-end extra et nous avons pu atteindre le sommet du Pic Chaussy.

Photo souvenir au sommet du Pic Chaussy avec le soleil 🙂

Épingler cet article sur Pinterest

Recevez gratuitement notre ebook Les 10 Commandements du Randonneur

Vous trouverez 10 conseils pour la pratique de la randonnée que nous trouvons essentiels.

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le à vos amis 🙂

2 Commentaires

  1. Du coup j’ai répondu à ton commentaire avant de lire cet article. C’est très complet et ton retour est intéressant, tu résumes très bien la question de l’apprentissage et de l’acquisition de connaissance en ski de randonnée. Et ça me motive à m’orienter vers ce type de formation. Je vais ajouter le lien de cet article dans mon retour d’expérience de ma première sortie en ski de rando !

    En tout cas, je suivrais attentivement et avec plaisir vos prochaines sorties ! 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.