Infos pratiques

Difficulté : Facile+
Départ : Lieu-dit « Le Planet » (quelques places de parc le long de la rivière). Voir sur Google Maps
Distance et temps : 9.10 km – 2h00
Dénivelé : 375 m positif
Carte IGN : La Clusaz/Le Grand-Bornand – 3430ET

Nous avons réalisé cette randonnée sans raquettes car la neige était bien tassée ce jour-là.
Le plateau de Beauregard offre plusieurs sentiers piétons et raquettes, des pistes de ski de fond ainsi que des pistes de ski. Chacun se croise en se respectant.

La rando

De la voiture, nous remontons jusqu’à la hauteur du petit pont. Lorsque nous l’atteignons (il se trouve sur notre gauche), une route enneigée monte en pente douce face à nous. Il s’agit d’un sentier raquettes balisé sur une route large. Nous l’empruntons et longeons d’abord une piste de ski en contre-bas.

Plus loin, en entrant dans la forêt, le chemin monte en pente forte sur une centaine de mètres. Il continue ensuite à monter de manière plus douce.

Montée plus exigeante dans la forêt

Après environ 1.9 km de marche, nous arrivons à une intersection. Nous tournons à droite sur le sentier raquettes en direction de la « Pointe de Beauregard ». De là où nous nous trouvons, nous la voyons face à nous. Environ 100 mètres plus loin, nous croisons la piste de ski de fond (que nous avons déjà croisée juste avant). Un panneau nous indique que nous sommes sur « La petite boucle du plateau ». En continuant à monter, la vue s’ouvre petit à petit et nous pouvons admirer la magnifique « Chaîne des Aravis » sur notre droite.

Vue sur la Chaîne des Aravis

Après 2,8 km de marche totale, nous arrivons sous la « Pointe de Beauregard ». Nous profitons que les pistes de ski soient ouvertes pour faire un petit arrêt casse-croûte au restaurant « Le Grizzli » qui se trouve sur notre gauche.

Après une bonne crêpe, nous reprenons le sentier raquettes. Nous devons d’abord traverser la piste de ski, avec prudence, et passer de l’autre côté du téléski. Pour cela, nous le contournons complètement par en-dessus. Une fois de l’autre côté, nous suivons le sentier raquettes jusqu’à l’hôtel bar restaurant « La piste bleue ».

Une fois celui-ci atteint, après environ 3,1 km, deux choix s’offrent à nous. Soit nous partons à gauche, un peu avant l’hôtel, sur un chemin large qui longe les pistes et qui permet de continuer « La petite boucle du plateau de Beauregard». Soit, à la hauteur de l’hôtel, nous prenons le chemin qui part à gauche pour aller en direction des « Frêtes de Colomban ». Par crainte de réaliser un détour, nous avons choisi la première option. Nous nous retrouvons donc le long des pistes et pas vraiment isolés en nature comme nous aimons habituellement.

Environ 500 mètres plus loin, nous arrivons à une intersection en-dessous de deux petits chalets. A gauche, le chemin descend et permet de terminer la boucle du plateau. Afin de prolonger notre sortie, nous décidons de tourner à droite sur le chemin préparé pour les raquettes. Il nous permet de rejoindre l’ « Auberge des matins clairs » environ 300 mètres plus loin. A partir de là, nous allons croiser plusieurs fois les pistes de ski de fond… il est donc nécessaire de regarder à droite et à gauche pour s’assurer que nous ne gênons personne en traversant.

Une fois à l’auberge, nous la contournons. Arrivés à l’arrière, nous suivons le sentier raquettes sur la gauche pour monter. A droite, nous voyons le sentier raquettes par lequel nous serions arrivés si nous avions suivi le chemin qui indiquait les « Frêtes de Colomban » devant l’hôtel « La piste bleue ».

Juste après avoir contourné l’« Auberge des matins clairs ». Nous voyons derrière le sentier par lequel il est possible d’arriver en choisissant la deuxième option à la hauteur de l’hôtel « La piste bleue ».

Après une très courte montée, nous continuons à suivre le sentier balisé qui avance en faux plat descendant. Plus loin, après une légère descente, le chemin effectue un virage à presque 180° afin de nous faire remonter et continuer notre boucle du plateau.

Après avoir à nouveau avancé à plat, nous redescendons un peu pour rejoindre un petit chalet sur lequel un panneau indique « Les Poutassets ». Cela fait environ 5,3 km que nous marchons. Un panneau nous indique de tourner à gauche pour rejoindre « La Clusaz » et le « Col de la Croix Fry », toujours sur un chemin balisé.

Chalet « Les Poutassets » et à l’arrières les « Frêtes de Colomban »

Après être un peu remontés, la vue s’ouvre à nouveau sur la « Chaîne des Aravis » que nous avons maintenant face à nous. Le chemin se met ensuite à descendre jusqu’à une nouvelle intersection que nous atteignons après environ 6,8 km. Nous tournons à gauche en direction de « La Clusaz » et de la « Pointe de Beauregard ». A droite, le chemin permet de rejoindre le « Col de la Croix Fry ».

Environ 400 mètres plus loin, nous traversons prudemment une piste de ski et nous suivons la direction de la « Pointe de Beauregard » que nous voyons à nouveau face à nous. Une cinquantaine de mètres plus loin à peine, un panneau indique la direction de « La Clusaz » à droite. Nous reprenons ainsi le chemin par lequel nous sommes montés et rejoignons la voiture environ 1,8 km plus loin (ce chemin porte le nom de « Descente de Beauregard »).

Variantes possibles

L’avantage du « Plateau de Beauregard » est qu’il offre un espace de randonnée adapté à chacun.

Si on ne souhaite pas réaliser la montée que nous avons faite dans la forêt au début et qui était un peu exigeante, il est possible de partir du « Col de la Croix Fry ». Cela permet de monter un peu tout de même mais de façon plus douce.

Pour ceux qui souhaitent plutôt marcher à plat, il est possible d’atteindre le plateau grâce à la « Télécabine de Beauregard » qui part de la Clusaz. Cela offre l’opportunité de ne marcher que sur le plateau ou de redescendre jusqu’à la Clusaz.

Enfin, sur le plateau en lui-même, il est possible de rallonger ou de raccourcir la boucle en fonction des chemins que l’on prend. Il n’y a vraiment pas de risque de se perdre puisque tout est balisé et indiqué.

Et si c’était à refaire…

Afin de nous éloigner des lieux plus fréquentés, nous rallongerions notre itinéraire jusqu’aux « Frêtes de Colomban » et effectuerions une boucle en les empruntant.

Tracé GPS

Télécharger le tracé

Épingler cet article sur Pinterest

Recevez gratuitement notre ebook Les 10 Commandements du Randonneur

Vous trouverez 10 conseils pour la pratique de la randonnée que nous trouvons essentiels.

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le à vos amis 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.